-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

La campagne de vaccination contre la fièvre aphteuse bat son plein

La campagne de vaccination contre  la fièvre aphteuse bat son plein

La campagne de vaccination contre la fièvre aphteuse bat son plein dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Sur le nombre estimé à 112 000 têtes bovines, l’opération de vaccination, entamée au début du mois de décembre de l’année passée (2015), a déjà touché 66 805 têtes, soit un taux de 60 %.

C’est ce que nous a indiqué hier l’inspecteur vétérinaire de la wilaya de Tizi-Ouzou, le Dr Hachemi-Karim Kaddour. Sur ce total de 66 805 têtes bovines appartenant à 9 529 éleveurs et propriétaires, précise notre interlocuteur, l’identification exacte se présente ainsi : 32 783 vaches laitières, 9 101 génisses, 4 088 taureaux, 8 576 taurillons, 5 946 veaux et 6 311 vêles.

Le Il indique également que jusqu’à maintenant, aucun cas de fièvre aphteuse n’est signalé. S’agissant de la date de finalisation de cette opération de vaccination, selon le calendrier des services vétérinaires de la wilaya, elle est prévue pour le 15 du mois en cours. « Il n’en demeure pas, cependant, déclare notre interlocuteur, que des opérations rentrant dans le cadre du rattrapage pourraient aller au-delà de cette date fixée. »

Ce prolongement de délai peut trouver justificatif dans la mesure où les vétérinaires mobilisés sur le terrain dans le cadre de cette opération ne sont pas à l’abri d’un contretemps ou d’un rendez-vous loupé avec l’éleveur. S’agissant du nombre de vétérinaires mobilisés, les services de l’inspection vétérinaire de la wilaya ont mobilisé une quarantaine de vétérinaires dont 17 exercent leurs compétences au niveau des APC ; ce qui est une nouveauté.

A relever que ces vétérinaires qui se sont lancés dans cette opération de vaccination appartiennent tous au secteur public ; autrement dit, le concours des vétérinaires praticiens (privés) n’en est pas sollicité. S’agissant de communes touchées par l’opération, le Dr Hachemi-Karim Kaddour indique que les 67 communes que compte la wilaya de Tizi-Ouzou sont touchées par la campagne de vaccination.

Notre interlocuteur affirme également que les services de l’inspection vétérinaire de la wilaya ont obtenu pas moins de 81 000 doses de vaccin auprès du laboratoire vétérinaire régional de Draâ Ben Khedda dans le cadre de cette campagne.

Par ailleurs, depuis 2014, année où la fièvre aphteuse a causé des dégâts au cheptel national, le ministère de l’Agriculture a décidé de la vaccination contre la fièvre aphteuse à raison de deux fois par an ; ce qui n’était pas le cas avant 2014.

Autrement dit, une seule opération de vaccination se pratiquait par an, et ce, souvent à titre préventif. En revanche, en ce qui relève de la tuberculose et la brucellose, au cours de l’année dernière, les services de l’inspection vétérinaire de la wilaya ont enregistré 17 cas de brucellose bovine dont la perte a porté sur 54 têtes et 3 cas de tuberculose dont la perte a porté sur 6 têtes.

Concernant le caprin, 3 cas de brucellose ont été enregistrés et la perte a porté sur 3 têtes. Pour l’année en cours, deux cas de tuberculose ont été enregistrés au cours du mois écoulé (janvier 2016). Par contre, aucun cas de brucellose n’est enregistré jusqu’à maintenant. Le coût général d’indemnisation au profit des éleveurs par les pouvoirs publics par rapport à ces pertes est d’un montant global de 5 458 842,00 DA.

Ces indemnisations sont ainsi identifiées : 4. 945 662,00 DA pour la perte de 54 têtes bovines par la brucellose, 488 750,00 DA pour la perte de 6 têtes ovines par la tuberculose et 24 475,00 DA pour la perte de 3 têtes caprines par la brucellose.

Le Dr Hachemi-Karim Kaddour a signalé qu’en matière d’indemnisation au profit des éleveurs, il y a une nouveauté en matière de traitement de dossiers. En effet, Notre interlocuteur dit que les dossiers pour l’étude d’indemnisation se fait désormais au niveau de la direction des services agricoles (DSA) de la wilaya ; alors qu’autrefois, cela se faisait au niveau du ministère de tutelle.

« Cette décentralisation, souligne notre interlocuteur, permet la souplesse et l’accélération de l’étude des dossiers ; ce qui arrange aussi bien nos services que les éleveurs concernés par l’opération ». Concernant le barème portant indemnisation, l’inspecteur vétérinaire de la wilaya de Tizi-Ouzou affirme que le taux d’indemnisation est de 50 % de la valeur bouchère de la tête abattue au niveau de l’abattage, et ce pour motif de tuberculose et de brucellose.

La valeur bouchère signifie le prix du jour pratiqué au niveau des abattoirs. En général, le prix reste invariable. Le Dr Hachemi-karim note enfin que dans le cadre de l’indemnisation, opération qui relève depuis 2015 de la compétence, rappelons-le, de la DSA de la wilaya, le dossier est confié à la BADR (Banque de développement agricole et rural), organisme financier chargé du suivi du fonds d’indemnisation en sa qualité de partenaire de la DSA.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email