-- -- -- / -- -- --
Nationale

La 8e session du comité mixte de suivi de l’accord se tient à Bamako

La 8e session du comité mixte de suivi de l’accord se tient à Bamako

La capitale malienne, Bamako, abrite du 1er au 6 mars 2015, la 8e session du comité mixte de suivi de l’accord de coopération militaire et technique Mali-Algérie.

La cérémonie de lancement des travaux était présidée par le secrétaire général du département, le général de division Mamadou Lamine Ballo, en présence du chef de la délégation algérienne, le général-major Kadaoui Adda, du chef d’état-major général des armées, le général de division Mahamane Touré, et plusieurs autres officiers des deux pays, selon le site électronique malien d’informations maliweb.

La coopération militaire entre le Mali et l’Algérie se porte bien, ajoute la publication. Cela vient d’être prouvé par la tenue à Bamako, du 1er au 6 mars 2015, de la 8e session du comité mixte de suivi de l’accord de coopération militaire et technique Mali-Algérie. Elle est un cadre d’échange et d’évaluation pour les deux pays signataires de cet accord.

Le secrétaire général du département malien de la Défense, le général de division Mamadou Lamine Ballo s’est réjoui de l’élan repris par la coopération entre le Mali et l’Algérie après une interruption due à la crise politico-sécuritaire de 2012 au Mali.

Le responsable militaire malien a profité de l’occasion pour remercier l’Algérie pour les efforts consentis au profit des Forces armées maliennes à travers les multitudes places pédagogiques gratuits, la fourniture de matériels et d’équipements militaires et surtout l’assistance médicale apportée aux blessés.

Il a aussi salué l’engagement de l’Algérie pour le retour de la paix dans les régions septentrionales du Mali, à travers la négociation en terre algérienne d’un accord de paix pour le Mali. L’accord de paix en question a été paraphé par les parties maliennes, dimanche dernier, à Alger.

Le responsable militaire malien a également a informé les deux parties qu’une nouvelle dynamique dans la coopération bilatérale entre les deux armées est une obligation pour endiguer dans la bande sahélo-saharienne le fléau du banditisme, du trafic de drogue, de l’apparition de nouvelles formes de menaces et du terrorisme transnational sans oublier la multiplicité des crises interne.

L’occasion était opportune, pour le général de division Mamadou Lamine Ballo, de réitérer la détermination des Forces armées maliennes et les plus hautes autorités du Mali à renforcer davantage cette coopération militaire profiteuse pour le Mali et l’Algérie.

L’officiel malien nourrit l’espoir que cette coopération sera couronnée de succès permettant de réaliser les aspirations profondes et légitimes des deux peuples, engagés dans la lutte contre le terrorisme et le banditisme sous toutes ses formes, pour le développement de la bande sahélo-saharienne.

Cette coopération militaire étroite entre le Mali et l’Algérie ne manquera pas de consolider l’accord de paix naissant entre les différentes factions maliennes et qui intervient après sept mois d’âpres négociations.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email