-- -- -- / -- -- --
Nationale

Inauguration de la première ligne maritime Port d’El-Djamila-Pêcherie d’Alger

Inauguration de la première ligne maritime Port d’El-Djamila-Pêcherie d’Alger

Le ministre des Transports Amar Ghoul, en accompagné du wali d’Alger Abdelkader Zoukh et des autorités civiles et militaires, a procédé hier à l’inauguration de la première ligne du transport maritime urbain des voyageurs. Il s’agit de la desserte maritime urbaine port d’Alger-port d’El-Djamila (Aïn Benian) assurée par un bateau italien affrété pour la circonstance par l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV).

Près de 400 personnes ont été conviées hier à participer à cet événement considéré par le ministre comme premier du genre en Algérie. En effet, selon M. Amar Ghoul «cette première étape va être suivie par d’autres lignes maritimes, notamment sur Tamentfoust, Sidi-Fredj, Tipasa et Boumerdès, avant de s’attaquer à des lignes plus longues comme Oran et Annaba».

Pour cette partie, l’ENTMV va acquérir de 4 à 5 navires plus grands. Cependant cette étape d’acquisition ne peut intervenir qu’après l’évaluation de la phase expérimentale de la desserte mise en service depuis hier. Il faut donc attendre au moins 3 mois la durée expérimentale avant de poursuivre les autres étapes de ce genre de voyage maritime urbain qui permet a l’Algérie de réduire les embouteillages, mais surtout d’avoir un cabotage national économiquement rentable. Cependant, il faut aujourd’hui se concentrer sur cette première initiative lancée par les autorités au profit de la population qui souhaite s’orienter vers ce mode de transport. Surtout que le prix du voyage entre les deux ports Alger et El-Djamila est fixé par l’ENTMV à 50 dinars seulement. Un prix à la portée de toutes les bourses grâce au soutien de l’Etat pour la prise en charge de la différence.

Le ministre a indiqué à ce propos que «le coût de mobilisation d’un bateau pour effectuer un déplacement entre les deux ports est beaucoup plus important». Selon des sources proches de l’ENTMV, «le prix devrait se situer entre 300 et 400 dinars pour obtenir une rentabilité acceptable».

S’agissant de cette nouvelle desserte, le président-directeur général de l’ENTMV a estimé à environs «70 % le taux de remplissage». Le premier bateau consacré à ce voyage est d’une capacité de 344 places assises avec toutes les commodités requises. Il a été affrété par l’ENTMV auprès d’une compagnie maritime italienne pour une durée déterminée en attendant de faire le premier bilan. Le ministre a indiqué que «cette ligne pilote nécessite une période d’évaluation avant que l’entreprise ne procède à l’acquisition de ses propres navires».

Selon le ministre «l’objectif principal est de transférer le trafic de voyageurs par route vers celui maritime, pour lutter contre la congestion de la circulation automobile».
Et d’ajouter qu’»il s’agit aussi d’offrir des moyens de plaisance aux Algérois et aux touristes dans la baie d’Alger». Par ailleurs, le ministre a mis l’accent sur la coordination entre l’ENTMV et le port d’Alger pour la réussite et la pérennité de cette opération pilote de voyage maritime urbain.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email