-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Hausse des cas Covid-19 : Retour des gestes barrières

Hausse des cas Covid-19 : Retour des gestes barrières
People queue outside a testing center in Algiers, Tuesday June 30, 2020. Algerian President Abdelmadjid Tebboune said Sunday Algeria will keep its borders closed until the end of the COVID-19 crisis and also that firmer measures will be taken against citizens who do not respect preventive measures. (AP Photo/Fateh Guidoum)

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19, en Algérie, a bondi de plus de 50 % en dix jours. La barre des cent cas par jour a été dépassée, avec 148 cas de contamination au nouveau coronavirus recensés ce vendredi. Le retour des mesures barrières est nécessaire avec la cinquième vague de la pandémie du nouveau coronavirus qui prend de l’ampleur.

Des citoyens, prenant au sérieux le rebond de la pandémie, ont repris l’usage des masques et ont repris à titre personnel les gestes barrières. Dans les endroits à forte affluence comme le métro ou les marchés, de plus en plus de personnes portent des masques et sont munies de flacons de désinfectant. Un retour aux gestes barrières, pourtant délaissés par la plupart des citoyens, a été constaté par le Jeune Indépendant lors d’une tournée à Alger et sa périphérie.

Dans une rame de métro qui se dirigeait vers la Grande poste, moins d’une dizaine de personnes portaient leurs masques et essayaient de respecter la distance de sécurité avec les autres voyageurs, chose difficile à réaliser vue le nombre important de passagers.

Inès, étudiante en médecine âgée de 21 ans, a révélé au Jeune Indépendant que le rebond des cas Covid-19 enregistré dernièrement l’a effrayé au point de reprendre les gestes barrières et surtout le port du masque, qu’elle n’avait pas remis depuis plusieurs mois.

« Si tout le monde anticipe avec les gestes barrières et le port du masque dans les lieux clos et les transports en commun, on peut facilement éviter une nouvelle catastrophe sanitaire, briser la chaîne de transmission du virus et ralentir sa propagation », a-t-elle assuré.

Quant à Nadjet, retraitée de 68 ans atteinte d’une maladie chronique, elle a souligné qu’elle n’a jamais renoncé au port du masque, notamment dans les lieux publics depuis la première vague. « Dans mon entourage, j’apprends tous les jours que des gens tombent malades, cela ne me rassure pas surtout quand je vois que rare sont les personnes qui appliquent les gestes barrières et portent des masques », a-t-elle déclaré, appelant tous les citoyens à faire preuve de civisme et à adopter un comportement responsable pour ne pas être contaminé et être la cause de la maladie ou de la mort d’une autre personne.              

La prudence doit être de mise, de l’avis des spécialistes, qui pointent l’importance du port du masque, de la vaccination et du retour à l’application des gestes barrières.

Pour le Dr Amina Mimouni, réanimatrice au CHU de Béni Messous (Alger), la responsabilité incombe à tous, notamment le citoyen qui est le premier maillon de la lutte contre la pandémie, d’où l’obligation de prendre ses précautions.

« Le port du masque est indispensable pour freiner la propagation et la transmission du virus, notamment à la veille de la rentrée scolaire», a insisté Dr Mimouni, relevant que ce virus n’est pas saisonnier et, sans des actions sur la durée, la vaccination ne suffira pas à l’endiguer.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email