-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Grippe saisonnière : début de vaccination

Grippe saisonnière : début de vaccination

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière est officiellement lancée aujourd’hui, elle s’étalera sur toute la période de l’automne et l’hiver. Deux millions et demi de doses, conformement aux recommandations du comité d’experts sont déjà mises sur le marché, avec la possibilité d’introduire des doses supplémentaires en cas de besoin.

Ces 2,5 millions de doses ont été mises à la disposition des centres vaccinateurs habituels des établissements publics de santé où le vaccin est administré gratuitement, ainsi que les pharmacies, ou le vaccin est remboursé par la sécurité sociale pour les personnes âgées et pour mes malades chroniques.

Dr Karim Djerroud, directeur des opérations vaccins à Sanofi pasteur a déclaré que « Le ministère de la santé a investi cette année davantage dans la communication et l’information sur l’importance du vaccin, à travers des campagnes de sensibilisation et des spots publicitaires télévisés et radiophoniques, outre des panneaux d’affichage dans les espaces publics, les établissements sanitaires et les transports publics, lors d’une journée de sensibilisation organisée hier au centre commercial Ardis.

Des mesures prises par le ministère en vue de faire face à ce virus à travers la réactivation de l’instruction promulguée à cet effet, outre la sensibilisation à l’importance de la vaccination du personnel médical et des citoyens, outre l’affectation de lits au niveau des établissements hospitaliers pour la prise en charge des catégories fragiles et l’action du centre de contrôle.

Concernant le suivi de la situation épidémiologique de la grippe le ministère a mis en place un réseau de contrôle des maladies transmissibles supervisé par l’institut national de la santé publique et le laboratoire de référence relevant de l’institut Pasteur pour l’examen du virus grippal en Algérie.

Les personnes éligibles à la vaccination sont celles exposées au risque de complications, notamment les personnes âgées de 65 ans et plus, les adultes et les enfants présentant une pathologie chronique, les cardiopathies, les affections pulmonaires chroniques, les affections métaboliques (diabète, obésité…), rénales, les malades présentant le syndrome d’immunodéficience acquise, les femmes enceintes, les professionnels de la santé.

Selon le Dr Kebri Naima médecin généraliste a l’EPSP de Bordj El Kiffan, la grippe est une infection respiratoire aigüe due au virus grippal ou virus influenza.

Souvent considérée comme bénigne, son évolution peut être compliquée en raison d’une virulence particulière du virus ou à cause de la fragilité des personnes affectées, d’où la nécessité de renforcer la prévention, a-t-elle expliqué.

« le virus de la grippe est très contagieux et se transmet d’une personne à une autre par l’intermédiaire des gouttelettes projetées lors d’une toux ou d’un éternuement ou des mains contaminées, a-t-elle expliqué, tout en précisant que « Le vaccin antigrippal constitue le meilleur moyen de protéger ces catégories à risque contre les complications de la grippe saisonnière et permet de réduire le taux de morbidité liée à cette affection ».

La grippe représente 10 % des motifs de consultations en hiver

Les données de surveillance pharmacologique démontrent que ce produit ne présente aucun effet secondaire hormis une rougeur ou une douleur localisée à l’endroit d’administration la douleur.

Le vaccin ne protège toutefois pas contre les symptômes grippaux provoqués par d’autres virus affectant le système respiratoire.
Il ya lieu de souligner que 15 cas seulement on été signalés en 2016-2017, tandis que le ministère n’a enregistré aucun décès par rapport à l’année 2015-2016, lors de laquelle 300 cas de grippe aigüe avaient été recensés ayant causé 30 décès.

Il faut savoir que le symptôme grippal représente 10 % des motifs de consultations médicales de saison. Ce taux diffère selon les années ou semaines de pic de l’épidémie de grippe. Les incidences les plus elevé sont observées chez les enfants de 0 et 4 ans,et sont de l’ordre de 3 à 5 fois plus elevées chez l’adulte.

Dans le monde, chaque année la grippe affecte 5 % à 10 % des adultes et 20 % à 30 % des enfants. Il faut savoir que chaque année, sur la base de la composition du vaccin arrété par l’OMS ; , les producteurs fabriquent le nouveau vaccin.

Dispositif de prise en charge des cas de grippe compliquée opérationnel en novembre

Le ministère de la santé a mis un dispositif de prise en charge des cas de grippe compliquée qui sera opérationnel dés le début du mois de novembre. Il consiste en la mise en application des dispositions suivant à savoir veiller à la disponibilité des moyens nécessaires pour la protection et la prise en charge de ces cas de grippe et aussi d’hospitaliser et traiter rapidement les cas de grippe compliquée.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email