-- -- -- / -- -- --
Nationale

Gaz naturel : L’Algérie consommera 75 milliards de mètres cubes en 2030

Gaz naturel : L’Algérie consommera 75 milliards de mètres cubes en 2030

Les besoins de l’Algérie en gaz naturel seront de 75 milliards de mètres cubes en 2030 soit 34 % de la production totale, ont indiqué des experts lors d’un séminaire international tenu au Centre de conventions d’Oran (CCO) « Mohamed Benahmed « .

La consommation de gaz naturel représente 34% de la production totale en Algérie et la demande interne est en forte croissance. Elle a augmenté de 12,4% à 2012), selon ces experts qui font observer que la progression de la consommation interne est en rapport avec la croissance de l’activité économique du pays, passant de 14 milliards de mètres cubes en 2003 à 24 milliards m3 en 2013 (les centrales électriques ont consommé 14 milliards m3 en 2013 contre 9 milliards de m3 2003).

Pour les intervenants, les besoins globaux en gaz naturel pour l’Algérie seront de 75 milliards de mètres cubes en 2030, soit un cumul de 843 Md m3 (2014-2030).

L’Algérie consomme actuellement 27 Md m3. Pour ce qui est des besoins en gaz naturel pour la production de l’électricité d’ici 2030, les prévisions évoquent un surplus de 429 Md m3. Ils sont actuellement de 14 Md m3 et seront de 37 Md de m3 en 2030. Les besoins en rapport avec les autres usages de gaz naturel, notamment pour l’industrie, ont atteint 12 Md m3 en 2013. Les prévisions pour ces usages tablent sur 40 Md m3.

Par ailleurs, l’Algérie est engagée dans une dynamique d’énergie non polluante en lançant un programme ambitieux de développement des énergies renouvelables axé sur l’énergie solaire. Ce programme consiste à installer une puissance d’origine renouvelable de 12.000 mégawatts à l’horizon 2030 pour couvrir la demande nationale en électricité.

Il en résultera une réduction de la consommation gaz, qui commencera à être sensible à partir de 2020, en raison de l’intégration conséquente des énergies renouvelable. Les besoins cumulés en gaz à l’horizon 2030 pour la production d’électricité, avec l’introduction des énergies renouvelables seraient d’environ 366 Milliards m3, engendrant ainsi un gain en gaz de 63 milliards m3. Le potentiel des ressources, qui reste important, est conforté par l’importance des ressources non conventionnelles (3ème ressource mondiale).

L’exploitation de l’énergie solaire a connu en 2014 la réalisation de projets pilotes et le test des filières. La période 2015-2016 constituera la phase de déploiement et de fabrication des équipements. Entre 2020 et 2030, l’Algérie entrera dans la phase de développement à grande échelle. L’Etat devra consentir un investissement de 100 milliards de dollars pour son programme de développement des énergies renouvelables, selon les experts. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email