-- -- -- / -- -- --
Nationale

FLN: Quelle ampleur pour la crise organique ?

FLN: Quelle ampleur pour la crise organique ?

Que peuvent bien signifier les nouvelles contestations et autres manifestations devant le siège du parti FLN à Hydra ? Organisées par des dizaines de cadres et militants du parti, dont d’anciens membres de l’ancien bureau politique, des députés et sénateurs et autres ex-mouhafedh, ces contestations dans la rue expriment bel et bien un malaise organique et politique que ne peut nier le secrétaire général Amar Saâdani.

La manifestation d’hier s’est déroulée presque en face d’une autre, organisée par des partisans de l’actuelle direction. Il aura fallu la présence des éléments des forces de l’ordre pour empêcher de possibles accrochages et d’éventuels dérapages.

Selon les contestataires, il s’agit d’une manifestation pacifique pour revendiquer le départ de Saâdani, la tenue d’une session extraordinaire du Comité central et l’arrêt de la création de nouveaux commissariats politiques ou mouhafadha dans plusieurs wilayas du pays.

Des revendications qui ne sont pas nouvelles, sauf peut-être celle du nouveau découpage organique et l’installation de nouvelles mouhafadha. Pour beaucoup de cadres contestataires, ce dernier point est un signe qui ne trompe pas. « Saâdani joue au morcellement organique et au partage de territoires d’influences pour asseoir sa suprématie sur le parti et ses instances » nous dit-on.

On l’accuse de préparer un congrès sur mesure, soit pour lui, soit pour quelqu’un d’autre, en battant le rappel des anciens coordinateurs qui animaient des comités de soutien au président Bouteflika en 1999, en 2004 et en 2009, lors des élections présidentielles. Ce sera avec « ces gens et des têtes nouvelles lors des travaux du congrès du parti au début 2015, que Saâdani veut changer complètement la composante humaine des appareils du FLN, notamment au sein du CC, organe centra » explique-t-on encore. Or, chez le camp de Saâdani, on accuse ouvertement Abdelaziz Belkhadem d’être derrière ces récentes actions de protestations.

Selon leurs assertions, « ils se réunissent chaque jour, tentent de parasiter nos actions sur le terrain, de jouer à l’embrasement à chaque fois quand il y a une nouvelle concrétisation du découpage organique », estimant que ces « contestations ne pourront pas empêcher la direction actuelle de suivre son agenda politique et la poursuite des préparatifs du prochain Congrès ». 

Signalons que Saâdani avait affirmé récemment que le parti ne vit aucune crise, accusant ses détracteurs de vouloir « affaiblir le parti pour le pousser à abandonner ses revendications et ses droits politiques. » Pour Saâdani, la contestation qui se fait en dehors des instances du FLN ne peut pas aboutir. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email