-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Existence du moustique tigre en Algérie : La psychose s’installe

Existence du moustique tigre en Algérie : La psychose s’installe

Il arrive souvent en Algérie que des informations non confirmées fassent le tour du pays. C’est le cas de la découverte du moustique Tigre.

C’était le cas également, en novembre 2016 dans la région de Bordj Mira à l’est de la wilaya de Bejaia, où une épidémie s’est propagée et a même été à l’origine de l’hospitalisation de près de 500 personnes à Alger.

Il s’est avéré que le moustique responsable n’était pas le moustique-tigre mais le moustique-jaune. Depuis quelques semaines, le moustique-tigre occupe les débats chez une partie d’Algériens.

Pour la première fois, l’Institut pasteur d’Alger a confirmé la présence de cette espèce, notamment à Alger. Il est cependant difficile, en l’absence de description précise, pour les citoyens de l’identifier et l’isoler parmi les 70 autres espèces recensées en Algérie.

Outre la piqûre en elle-même toujours désagréable, le moustique tigre (Aedes albopictus) est surtout le vecteur de maladies tropicales comme la dengue et le chikungunya dont le risque d’épidémie en métropole devient chaque jour un peu plus plausible.

Les spécialistes expliquent qu’« Il y a deux axes de lutte pour se prémunir des piqûres, d’abord éviter la prolifération des moustiques en court-circuitant leur cycle de reproduction et veiller à la protection individuelle.

La femelle moustique se reproduit en pondant ses œufs dans les eaux stagnantes, entre 50 et 300 par ponte. L’éclosion de chaque œuf donne une larve qui, en deux semaines, se transforme en adulte avant de quitter son environnement aquatique pour s’envoler vers votre doux épiderme.

Les larves de moustiques grandissent durant une à deux semaines à la surface des eaux stagnantes. Le moustique tigre est fortement affilié à l’homme et se déplace peu. Il y a donc toutes les chances pour que le moustique qui vous pique soit né chez vous, ou tout près. C’est pourquoi les mesures prises à la maison sont les plus efficaces pour éviter la prolifération.

Le moustique-tigre porte des rayures noires et blanches sur le corps et les pattes, mais celles-ci sont difficiles à voir à l’œil nu en raison de la petite taille de l’insecte (moins de 1 cm). L’espèce est adaptée aux milieux urbains et périurbains et pique le jour.

Le cycle de vie du moustique-tigre nécessite la présence d’eau. Au début du cycle de vie du moustique, l’œuf éclôt dans l’eau. La larve qui en sort reste dans ce milieu où elle y connaît quatre stades larvaires.

Elle devient ensuite nymphe et se métamorphose en moustique adulte qui, lui, vit en milieu aérien. Les moustiques mâles et femelles s’accouplent et lorsque cette dernière est fécondée, elle cherche un animal hôte, comme l’Homme, à piquer.

Le sang prélevé sert alors à fournir des protéines pour le développement des œufs. La femelle les pond ensuite dans un gîte larvaire et le cycle peut recommencer, soulignent les spécialistes.

Attention, moustiques très dangereux

L’Institut Pasteur a confirmé la présence du moustique tigre, vecteur de la maladie. Arrivé en Algérie à partir de l’Europe, le moustique tigre a atterri à Oran, avant d’arriver au centre du pays.

Les spécialistes précisent que « Les Algériens ne sont pas prémunis contre ce genre d’insecte. Cela peut susciter des craintes chez certains citoyens ». Beaucoup de citoyens s’inquiètent sur ces piqûres de moustiques qu’ils qualifient d’effrayantes. 

Les spécialistes expliquent que généralement, la Piqûre de moustique peut être ressentie lorsqu’il pique (comme un brin de paille sèche) et démange comme celle du moustique commun. Chez certaines personnes, la Piqûre de moustique tigre provoquent des boutons plus gros et plus rouges que les moustiques communs. Il se peut également que la piqûre démange plus.

Pour lutter contre le moustique tigre, vous devez agir principalement selon deux axes d’abord supprimer toutes les eaux stagnantes pour éviter sa prolifération.

Originaire de l’Asie du Sud-est, le moustique-tigre est considéré comme faisant partie des dix espèces les plus invasives au monde. Au cours des dernières décennies, il est apparu sur les cinq continents en raison du commerce international. Il a colonisé des régions tempérées car les œufs peuvent rester en diapause (une sorte d’hibernation) en hiver.

En Italie, le moustique-tigre a commencé à être détecté dès les années 1990. Ensuite, sa présence a été repérée en France métropolitaine en 2004. Petit à petit, il a gagné du terrain. En 2017, d’après le ministère de la Santé, il se serait implanté dans une trentaine de départements de la métropole, surtout dans la moitié sud de la France. Mais pas uniquement.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email