-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Elargir l’opération de don d’organes à la famille

Elargir l’opération de don d’organes  à la famille

Des praticiens spécialistes ont mis l’accent, mercredi à Tindouf, sur la nécessité d’élargir l’opération de don d’organes à la grande famille du malade et à ses proches afin d’en faire bénéficier un plus grand nombre de patients.

Intervenant dans le cadre d’une rencontre de sensibilisation tenue au centre islamique de Tindouf, ces spécialistes de la greffe d’organes ont souligné l’importance de la sensibilisation sur le don d’organes, que ce soit de personnes en vie ou décédées, afin d’accroitre les chances des malades de bénéficier d’une greffe.

Le Professeur Tahar Rayan, spécialiste en transplantation, a indiqué dans sa communication que près 4.000 Algériens arrivent chaque année au stade de l’insuffisance rénale, un chiffre ‘‘alarmant’’ qui appelle à multiplier le nombre de donneurs.

Durant l’année 2016 a vu la concrétisation de 250 greffes de rein, un chiffre qui reste ‘‘insuffisant’’ à considérer les quelque 10.000 cas en attente d’une greffe, a-t-il fait remarquer à ce propos.

Le Pr. Rayan a fait état, en outre, de plus 22.000 personnes effectuant des dialyses, pour un nombre de 4.000 appareils d’hémodialyse, saluant, au passage, les efforts déployés par l’Etat dans la lutte contre les maladies rénales.

L’intervenant a, dans ce même contexte, indiqué qu’un insuffisant rénal coûte à l’Etat près de 10.000 DA/ jour, avant de souligner que la meilleure solution face à cette situation demeure la greffe d’organe et l’élargissement du cercle des donneurs à la grande famille du malade, tout en mettant en garde contre le piège d’exploitation du don d’organe à des buts lucratifs.

Le vice-président de la fédération nationale des insuffisants rénaux, Dr.Mohamed Boukhers, a souligné, de son côté, l’importance du don d’organe, notamment par le prélèvement sur le mort, rappelant, dans le même cadre, que l’Algérie compte aujourd’hui 318 centres d’hémodialyse, alors qu’il n’en comptait que 03 en 1980.

De grands espoirs sont portés sur les dispositions projetées dans la prochaine loi en matière d’élargissement du don d’organe à la grande famille, en réponse aux doléances des spécialistes en la matière, a-t-il soutenu.

Pour sa part, l’imam Hemadina a mis en exergue le point de vue religieux concernant la question de greffe d’organes, se référant au Saint Coran et aux Hadiths du prophète Mohamed (QSSSL) qui incitent le fidèle à sauver la vie humaine, soulignant la grandeur de la rétribution promise par Allah pour cet acte noble.

La rencontre, initiée par l’association « Chiffa et Afia » des insuffisants rénaux de Tindouf, a été ponctée par une visite au service d’hémodialyse de l’établissement public hospitalier Si El-Haouès, qui compte 10 reins artificiels et où 55 malades de Tindouf effectuent leurs séances de dialyse.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email