Dialogue stratégique algéro-américain : Tenue de la 6e session à Washington – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Dialogue stratégique algéro-américain : Tenue de la 6e session à Washington

Dialogue stratégique algéro-américain : Tenue de la 6e session à Washington

Le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Lounès Magramane, a coprésidé ce mercredi à Washington, avec la Secrétaire d’Etat adjointe au département d’Etat américain Barbara Leaf, les travaux de la 6e session du dialogue stratégique algéro-américain. C’est ce qu’a indiqué un communiqué du ministère.

« Accompagné d’une importante délégation algérienne multisectorielle, le Secrétaire général examinera, avec Mme Leaf, les grands axes de la coopération algéro-américaine notamment dans les domaines de l’énergie, de l’enseignement supérieur, des startups, de la culture ainsi que des transports », lit-on dans le communiqué.

Selon le communiqué, « les discussions porteront également sur les questions de l’actualité régionale et internationale d’intérêt commun ainsi que sur la coopération en matière de lutte anti-terroriste ».

Cette session intervient au lendemain de la visite de travail, en août 2023, à Washington, du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf et « constitue un jalon important de consolidation des relations bilatérales, de coopération et d’échange entre les deux pays », conclut la même source.

A ce propos, le président du Comité d’amitié algéro-américaine, Smail Chikoune, avait indiqué, lors d’une rencontre avec la presse nationale, que les  relations algéro-américaines passent par une étape de rapprochement inédite. Il a estimé que la continuation de garder l’excellence de ces relations historiques favorise d’accroitre la diversification en allant du politique vers l’économique en présence des entreprises américaines en Algérie. 

Selon Chikhoun, « les Etats-Unis considèrent, depuis, l’Algérie comme un pays pivot dans la région MENA ayant une position géostratégique importante, et dont la constance politique a porté notre pays à la médiation entre la Russie et l’Ukraine et à siéger au Conseil de sécurité ».

Ce dialogue, en panne à cause de la pandémie du Covid-19, est appelé à être diversifié, dit l’orateur, à la faveur de l’invitation du Secrétaire d’Etat américain, Anthony Blinken, à son homologue algérien, Ahmed Attaf, pour relancer le dialogue stratégique qui porte sur le sécuritaire, rappelant que « les Américains vantent toujours cette coopération entre les deux pays. »

S’agissant de ce dialogue stratégique, en panne à cause de la pandémie du Covid-19, Chikhoun a souligné « qu’il y a eu toujours des discussions en termes de coopération militaire, surtout, mais aussi dans les échanges commerciaux avec extensions vers ce qui est culturel, éducation, etc. », indiquant que « ces relations liées par un dialogue stratégique entretenu depuis les années 2000, sont dans le contexte actuel, invitées à se diversifier ». Il a précisé que « la reprise de ce dialogue stratégique va traiter de l’aspect sécuritaire et aussi approfondir les discussions dans l’aspect économique en ce sens d’attirer plus de compagnies américaines tout en sachant tout ce qu’a l’Algérie à proposer comme projets d’investissement ».

Il faut se rendre à l’évidence, dit-il, que les Américains sont intéressés de travailler davantage avec l’Algérie, la preuve, selon lui, la présence d’entreprises industrielles en dehors des hydrocarbures, comme outre le pharmaceutique, où tous les laboratoires (une douzaine) sont tous actifs en Algérie, il y a de l’intérêt à l’or algérien et la transition énergétique.

Pour rappel, en mai 2023, une réunion (caucus américain), s’est tenue au Congrès américain, consacrée à l’Algérie, a appelé à la relance du Traité d’amitié et à l’intensification du dialogue bilatéral, où l’orateur avait présenté, en présence d’un Conseil d’affaires, la vision de l’Algérie nouvelle avec examen des opportunités économiques offertes et les nouvelles perspectives qui tendent à « inscrire notre pays dans l’émergence ».

A noter qu’une journée sera dédiée à l’énergie et ses dérivées, ainsi que l’industrie et le rail, en deuxième journée et lors de la dernière journée les opérateurs publics et privés s’adonneront aux discussions dans le cadre BtoB.

           

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email