Développement de l'agriculture dans le sud: La clef de la sécurité alimentaire – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Développement de l’agriculture dans le sud: La clef de la sécurité alimentaire

Développement de l’agriculture dans le sud: La clef de la sécurité alimentaire

Développer l’agriculture dans les wilayas du Sud s’avère être un atout majeur sur lequel mise l’Algérie pour assurer sa sécurité alimentaire. De nombreuses wilayas du sud du pays sont concernées par d’ambitieux programmes d’investissement dans les cultures stratégiques.

Dans ce cadre, il y a lieu de citer la wilaya de Nâama, qui est en passe de devenir un pôle pour les cultures agricoles stratégiques et une véritable destination de l’investissement agricole compte tenu du potentiel qu’elle recèle.

Dans ce contexte, la wilaya de Naâma a abrité, ce samedi, une rencontre nationale intitulée : « Les perspectives prometteuses pour investir dans l’agriculture stratégique et valoriser les races locales », avec la participation de plusieurs ministres. Un événement majeur qui a eu à mettre en avant le potentiel et l’attractivité économique de la wilaya, notamment dans le secteur de l’agriculture. C’est d’ailleurs ce qu’a affirmé le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Youcef Cherfa, qui a indiqué que la wilaya dispose de capacités naturelles qui vont lui permettre « une destination pour les investisseurs désirant lancer des projets dans le secteur de l’agriculture ».

Il a, dans ce sens, signalé la disponibilité des assiettes foncières nécessaires pour la réalisation de ces projets. « 80 000 hectares sont destinés à la réalisation de projets à caractère stratégiques », a précisé M. Cherfa, indiquant que son département ministériel a mis en place un plan national spécial pour le développement de six filières stratégiques, à savoir les céréales, les légumineuses, les plantes oléagineuses et la production laitière. Soulignant l’engagement du ministère de l’Agriculture quant à la mise à disposition des assiettes foncières nécessaires pour la réalisation des projets d’investissement intégrés dans les wilayas du sud du pays, il a fait savoir qu’il a été procédé à « la reconversion jusqu’à aujourd’hui d’une superficie de 458 823 hectares à l’Office de développement de l’agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS, réparties sur 54 périmètres dont 46 ont été mis à la disposition des opérateurs ».

Le plan national pour le développement des filières stratégiques concerne aussi la réhabilitation des unités de production agricole, après la restructuration des fermes pilotes consacrées à la production et au développement des filières stratégiques, selon les précisions du ministre, qui indique que ce plan repose aussi sur le renforcement des capacités de stockage.

Ce plan consiste en la réalisation de 350 centres de stockage de proximité d’une capacité de 1,750 million de tonnes de céréales ainsi que la relance du projet de réalisation de 16 silos, en plus de la construction de 30 nouveaux silos pour stocker trois millions de tonnes de céréales. M. Cherfa a, en outre, souligné la nécessité de préserver et de valoriser l’élevage de la race ovine Deghma. Le ministre, qui a affirmé que le choix d’organiser cette rencontre dans la wilaya de Nâama revient à l’importance de cette wilaya et ses capacités considérables dans le secteur de l’agriculture, est revenu sur la richesse animalière dont dispose la wilaya, laquelle est estimée à plus de 1,271 million têtes ovines et près de 112 000 de têtes caprins et 19 000 têtes bovines.

La rencontre, organisée sous le haut patronage du président de la République et sous l’égide des ministères de l’Agriculture et de l’Intérieur, s’est caractérisée par la participation de plusieurs ministres et walis.

Ils ont ainsi signalé leur volonté et leur engagement pour accompagner cette dynamique et le développement des cultures stratégiques. Pour sa part, le ministre de l’Industrie, Ali Aoun, a souligné la nécessité de promouvoir la complémentarité entre le secteur de l’agriculture et celui de l’industrie, soulignant l’importance de cette rencontre. Cette dernière a pour objectif d’attirer les investissements économiques dans les filières stratégiques compte tenu du potentiel, notamment en matière d’assiettes foncières, a indiqué le ministre.

De son côté, le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal, a signalé l’importance de l’agriculture et a surtout mis en avant l’apport du secteur dans la mise en œuvre de ce programme stratégique. « Le secteur de l’hydraulique est l’allié du secteur de l’agriculture », a-t-il noté, signalant les efforts déployés par le ministère pour garantir la disponibilité de l’eau destinée à l’irrigation. M. Derbal a, dans ce sens, évoqué les facilités accordées pour l’obtention des autorisations pour le forage de puits. « On n’a pas encore atteint les objectifs tracés mais des efforts seront davantage déployés pour accompagner les agriculteurs dans ce sens », a-t-il précisé.

Les membres du gouvernement présents ont procédé à l’inauguration de la première édition de l’Exposition nationale des industries agricoles de transformation, avec la participation d’une quarantaine d’exposants.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email