-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des cadres accompagnateurs de projets formés en entrepreneuriat

Des cadres accompagnateurs de projets formés en entrepreneuriat

Appartenant aux différents dispositifs de financement de l’Etat, des cadres chargés de l’accompagnement des projets sont, depuis dimanche, en formation aux techniques d’entrepreneuriat à la Maison de l’artisanat et des métiers de Médéa, sous la houlette du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et du Bureau international du travail (BIT).

Une vingtaine de cadres relevant des services de l’ANSEJ, de l’ANEM, de l’ANGEM, de CNAC et de l’université de Médéa, venus des wilayas de Constantine, de Tizi-Ouzou, de Chlef, de Tlemcen et de Mila, suivent des cours théoriques et pratiques sur les méthodes d’accompagnement et de suivi des projets initiés par les jeunes entrepreneurs ayant bénéficié d’un appui de l’Etat dans le cadre des différents dispositifs publics de financement.

La formation qui s’intègre dans le programme-pilote lancé la mi-février au siège de la wilaya, en présence du wali de Médéa, des représentants du ministère de l’Emploi et de la Sécurité sociale, du PNUD, de l’ambassade du Japon, devra durer 3 mois, a-t-on expliqué.

Dénommé « Autonomisation et emploi des jeunes », l’atelier ainsi initié par le PNUD vise à promouvoir la création d’emplois et de revenus durables dans les wilayas-pilotes de Médéa et d’Adrar et dont le financement d’un montant de 800 000 dollars est consenti par l’Etat du Japon.

Selon les données fournies par le Programme, pas moins de 1 600 jeunes dont un tiers de filles originaires de la wilaya de Médéa vont pouvoir être initiés aux techniques de gestion de projet et à l’entrepreneuriat, est-il indiqué.

« L’approche qui sera mise en œuvre par les experts reposera sur une analyse des secteurs économiques stratégiques pourvoyeurs d’emploi pour les jeunes, l’amélioration des connaissances sur les attentes et les besoins des jeunes par la conduite d’une enquête de perception et la mise en réseau des acteurs impliqués dans le développement local. » « Le programme a aussi pour objectif de développer des outils et des approches ancrées dans la réalité locale, de favoriser les initiatives d’emploi et d’encourager la communication et le plaidoyer des jeunes. »

En ce qui concerne la wilaya de Médéa qui est une wilaya pilote avec celle d’Adrar, « il s’agit de favoriser l’ancrage des PME et les activités de sous-traitance eu égard à l’existence d’un important tissu industriel local. Ce tissu est un facteur d’attractivité en matière de positionnement pour le développement des PME et de la sous-traitance. »

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email