-- -- -- / -- -- --
Nationale

Des batteries d’antennes-relais volées et revendues

Des batteries d’antennes-relais volées et revendues

Un réseau de cambriolage composé de trois malfaiteurs présumés, dont un ex-technicien appartenant à un opérateur de téléphonie mobile privé, vient d’être démantelé par les gendarmes de la Brigade d’Ouled Fayet (Alger), suite à la disparition de 22 batteries d’antennes-relais à Alger, a indiqué ce mercredi un communiqué du Groupement de la GN de la wilaya d’Alger. Selon la GN, c’est à la suite d’un dépôt de plainte de l’un des trois opérateurs de téléphonie mobile, suite au vol de 22 batteries d’antennes-relais ces dernières semaines, dans la commune d’Ouled Fayet, qu’une enquête a été ouverte par les gendarmes de la brigade locale. En se déplaçant sur les lieux, des vols les gendarmes ont découvert la disparition de 22 batteries d’antennes-relais, d’un poids de 60 kilogrammes chacune et très coûteuses sur le marché international. L’enquête des gendarmes d’Ouled Fayet a permis d’identifier les trois auteurs, un ex-technicien qui travaillait pour le compte d’un des trois opérateurs mobiles ainsi qu’un commerçant originaire de Baraki, à l’est d’Alger et un troisième complice chargé de trouver des acheteurs.

L’ex-technicien, explique la Gendarmerie, est âgé de 30 ans et a déjà travaillé pour une société étrangère chargée de l’installation des antennes-relais pour l’un des opérateurs de la téléphonie mobile, ce qui lui a permis d’acquérir de l’expérience dans ce domaine. Originaire de la Casbah, il a profité de son expérience pour s’emparera des batteries d’antennes-relais placées sur les terrasses des immeubles. L’enquête des gendarmes d’Ouled Fayet a permis de dévoiler le mode opératoire des trois malfaiteurs. Ces derniers se présentaient chez les propriétaires de maisons où des antennes de la téléphonie mobile sont installées, et se faisaient passer pour des techniciens travaillant pour le compte d’un opérateur de la téléphonie mobile et chargés de la maintenance des antennes du téléphone mobile des clients.

Une fois les grosses batteries dérobées, (dont le coût dépasse 200 millions de centimes l’unité), l’ex-technicien et son acolyte procèdent à leur vente à leur complice de Baraki, là où il exploite une boutique de ventes d’accessoires High-tech. Le marchand de Baraki a été arrêté, il y a trois jours, suite à une perquisition de son magasin par les gendarmes de la Brigade d’Ouled Fayet, et plusieurs batteries de différents modèles, propriété des trois opérateurs, ont été découvertes et l’identification de leur numéro de série a confirmé leur appartenances aux trois opérateurs. Ils ont été saisis. Quant aux deux autres complices, l’ex-technicien et son acolyte, ils ont été arrêtés le même jour. Ce n’est pas tout ; l’enquête menée par les gendarmes a dévoilé d’autres vols commis par la même bande à travers la wilaya d’Alger et d’autres wilayas limitrophes. Par ailleurs, et selon le Groupement de la Gendarmerie nationale d’Alger, les trois opérateurs de téléphonie mobile ont subi la perte sommes énormes à cause des vols répétés des batteries d’antennes-relais, très chers sur le marché mondial.

Cette forme de criminalité a causé aussi d’énormes préjudices à la qualité du réseau téléphonique dans les zones ciblées par les trois voleurs présumés. D’autre part, les gendarmes d’Ouled Fayet ont récupéré, lors de cette affaire, deux véhicules utilisés par les cambrioleurs au cours de leurs activités criminelles. Les trois mis en cause ont été présentés ce mercredi aux instances judiciaires pour plusieurs chefs d’inculpation, entre autres création d’une association de malfaiteurs dans le but de préparer un crime, violation de maisons, faux et usage de faux et destruction volontaire de biens de l’Etat.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email