-- -- -- / -- -- --
Nationale

Daesh execute Hervé Gourdel

Daesh execute Hervé Gourdel

Hervé Gourdel, l’otage francais enlevé dimanche par un groupe armé se proclamant affilié à l’organisation Daesh a été égorgé puis décapité, mercredi, par ses ravisseurs. Une vidéo postée sur Youtube montre Hervé Gourdel, à genoux, les mains attachées derriere le dos, puis egorgé et sa tête aux mains d’un des ravisseurs. Son corps gisait par terre. Il s’agit de la même méthode d’éxecution appliqué aux ravisseurs des journalistes américains par Daesh en Irak. Une méthode qui a jetté l’effroi dans le monde et qui a suscité l’indignation des oulemas musulmans 

Gourdel, 55 ans, un guide de montagne était arrivé samedi après-midi à Alger puis enlevé dimanche soir à Tikdja alors qu’il était en compagnie de trois algériens lorsqu’ils sont été ciblé par les terroristes. Les trois personnes qui ont été libérés par les ravisseurs mais n’ont pas été depuisdentifiées. “Des individus ont intercepté le 21 septembre 2014 à 21h00 à hauteur du village d’Ait Ouabane commune d’Akbil, (wilaya de Tizi Ouzou), un véhicule ayant à son bord un groupe d’algériens accompagnés du ressortissant français Gourdel Hervé Pierre”, avait précisé lundi un communiqué du ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales.        

Gourdel était invité et hébergé, depuis son arrivée samedi dernier en Algérie, dans un chalet proche du complexe de Tikidjda (Wilaya de Bouira).

Réaction algérienne

L’Algérie a condamné l’assassinat du ressortissant français, Pierre Hervé Gourdel qu’elle a qualifié d’acte “odieux” et “abject”, et réitéré sa détermination à poursuivre sa lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes.

“C’est avec beaucoup de peine et de tristesse que le Gouvernement algérien a appris l’ignoble assassinat du ressortissant français, Pierre Hervé Gourdel, un acte odieux et abject commis par un groupe de criminels”, a souligné le Gouvernement algérien dans un communiqué.

La même source a affirmé que les autorités algériennes avaient mobilisé, dès l’enlèvement du ressortissant français, toutes les énergies et tous les moyens humains et matériels pour libérer l’otage.

“En ces douloureuses circonstances, le Gouvernement algérien présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et à ses proches ainsi qu’au Gouvernement français, tout en leur exprimant sa pleine compassion”, a ajouté le communiqué.

“L’Algérie réitère, à cette occasion, sa détermination à poursuivre sa lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes, tout en garantissant la protection et la sécurité de tous les ressortissants étrangers présents sur son territoire”, a souligné le communiqué du Gouvernement algérien.

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a réaffirmé que la lutte antiterroriste et la poursuite des terroristes demeurent toujours en vigueur avec “abnégation” et “détermination”.

“Le MDN affirme une nouvelle fois de plus que les opérations de lutte antiterroriste et la poursuite de ces criminels où qu’ils se trouvent, demeurent toujours en vigueur avec abnégation et détermination, jusqu’à leur élimination totale et la purification du pays de leurs actes abjects”, a souligné le communiqué.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email