-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Concours : Plus de 82 000 professionnels de la santé concernés

Concours : Plus de 82 000 professionnels de la santé concernés

Plus de 82 000 professionnels de la santé au niveau national sont concernés par la promotion, a-t-on appris du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf.

Le concours de passage de grade et de promotion du personnel de santé publique, lancée samedi, se poursuivra jusqu’au 15 juin prochain et permettra à des paramédicaux, des généralistes et des spécialistes de bénéficier de promotion, a indiqué M. Abdelmalek Boudiaf en marge de la rencontre sur « la lutte antitabac, un défi de tous ».

Le ministre a annoncé que la situation des corps communs du secteur de la santé a été régularisé. Des contrats à durée indéterminée (CDI) leur ont été accordés, après avoir exercé avec des contrats de durée déterminée CDD, ce qui signifie que le ministère et l’Etat fournissent un grand effort pour régulariser la situation des professionnels du secteur, a-t-il souligné.

D’autre part, M. Boudiaf a affirmé que son département ministériel n’a de problème avec aucun syndicat et que d’excellentes relations la lie avec 19 syndicats, déclarant que la porte du dialogue est ouverte devant tout syndicat.

Il a ajouté que le ministère a noté, à toute réunion avec les représentants de syndicats, qu’ils ont droit à leurs revendications, surtout celles des indemnisations non perçues et de promotion.
Pour ce qui est des prestations sanitaires au secteur privé, le ministre a indiqué qu’un cahier de charges strict et rigoureux est en phase d’élaboration, signalant que le secteur privé offre 4.900 lits et dispose d’un nombre limité de polycliniques et de cabinets médicaux individuels et collectifs.

Au sujet des erreurs médicales, il a affirmé que la nouvelle loi sur la santé prend en considération cette question et plusieurs articles sont en faveur du malade.

Le ministre a présidé l’ouverture des travaux d’une rencontre sur « la lutte antitac : défi de tous » à l’EHU « 1er novembre 1954 » d’Oran, qui a été marquée par la signature de la charte « hôpital sans tabac » avec cinq établissements hospitaliers d’Oran.

Il a visité, par la même occasion, différentes expositions mettant en exergue les dangers du tabac et de la Chicha et les stands de la semaine préventive, organisée à la place proche de la direction de la santé et de la population, avant d’inspecter les services d’hygiène et d’imagerie de l’EHU “1er novembre” et d’inaugurer et poser la première pierre de structures du CHU d’Oran.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email