-- -- -- / -- -- --
Nationale

Benghebrit compte sur les enseignants retraités pour relancer l’Ecole

Benghebrit compte sur les enseignants retraités pour relancer l’Ecole

Dans le souci de contribuer à l’amélioration de la performance pédagogique des nouveaux enseignants et celle de l’assimilation des élèves, la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a annoncé sa décision de faire appel aux instituteurs et professeurs retraités pour former les nouveaux enseignants.

Benghebrit a fait part hier, lors de sa visite de travail à Tamanrasset, de la création, dans chaque wilaya, d’un centre de formation et de recyclage devant contribuer à l’amélioration des aptitudes pédagogiques des enseignants, tous cycles confondus.

Elle a expliqué que l’idée est d’élaborer et de formaliser un « réseau de compétences », lequel contribuera à former des formateurs et des enseignants « qui n’ont pas la pratique pédagogique nécessaire ». Elle a précisé que ces retraités seront intégrés aussi bien dans l’administration que dans le corps pédagogique et celui de l’inspection.

Concernant les langues étrangères, la ministre de l’Education nationale a mis l’accent sur la nécessité d’adoption de nouvelles méthodes d’enseignement des, notamment dans le sud du pays. « Il s’avère nécessaire d’adopter de nouvelles méthodes didactiques dans l’enseignement des langues étrangères, dans le sud du pays notamment, en fonction des référents et acquis culturels des enfants », a affirmé Mme. Benghebrit.

La ministre a cité, entre autres aspects à développer pour la mise en œuvre de cette approche, « la programmation de diverses activités artistiques, dont l’animation culturelle, les pièces théâtrales en langues étrangères et l’organisation d’ateliers de lecture et d’écriture en langues étrangères ». Elle a, pour ce faire, préconisé l’exploitation des nouvelles technologies de l’information et de la communication, dont des supports interactifs, pour une diun dactique et apprentissage efficaces des langues étrangères.

Mme Benghebrit a par ailleurs souligné la nécessaire prise en charge du cycle préparatoire qu’elle a qualifiée « d’importante démarche en prévision de la scolarisation des petits enfants ». « Un accord vient d’être conclu avec le ministère des Affaires religieuses pour prendre en charge les futurs élèves inscrits au primaire, au niveau des écoles coraniques à d’échelle nationale, sur la base d’un programme pédagogique tenant compte des capacités d’assimilation des petits enfants », a fait savoir la ministre de l’Education nationale.

Concernant le mouvement de grève que connaît le secteur, Mme Benghbrit a affirmé que « le ministère assume sa responsabilité de réunir les conditions favorables aux élèves », appelant, à l’occasion, à coordonner les efforts des partenaires, les parents d’élèves notamment, pour assurer la stabilité au sein des établissements scolaires et atteindre ce qu’elle a qualifié de « bonne gouvernance de l’école ».

La ministre a révélé que, pour assurer la scolarisation des élèves en cas de poursuite de la grève, « le ministère va s’atteler à l’établissement de listes d’enseignants bénévoles, issus de différents secteurs, notamment les cadres retraités du secteur de l’éducation, manifestant le vœu d’enseigner pour garantir l’encadrement des élèves et l’amélioration de leur niveau ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email