-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béji Caïd Essebsi, prochainement à Alger

Béji Caïd Essebsi, prochainement à Alger

Le président tunisien, Beji Caid Essebsi, nouvellement élu, œuvrera à renforcer la coopération algéro-tunisienne dans les différents domaines et à la hisser aux plus hauts niveaux, afin de permettre à la Tunisie de relever les défis auxquels elle est confrontée.

« L’élection de Essebsi à la magistrature suprême devra booster la coopération des deux pays. Le nouveau président, de par son statut d’homme d’Etat ayant occupé d’importants postes de responsabilité, y compris celui de Premier ministre, est une personnalité qui connaît assez bien l’Algérie », commente-t-on à Tunis.

D’importants accords ont été noués dans le cadre de la Grande commission mixte qui se réunit alternativement dans les deux capitales.  L’Algérie n’a jamais oublié son rôle de leader dans cette région du monde, et c’est dans cette logique qu’Alger a soutenu Tunis dans les moments les plus difficiles qu’il a connus au lendemain de la
révolution.

D’importantes aides ont été consenties à la Tunisie, dont une enveloppe financière de 500 millions. « L’Algérie sera le premier pays auquel se rendra le président Essebsi dans l’objectif d’établir une coopération et un partenariat économiques plus importants entre les deux pays voisins. Cela dénote que les relations sont très solides », a indiqué l’analyste tunisienne Alia Allani dans un entretien accordé à l’APS. Le président élu a tenu auparavant à souligner dans une déclaration à l’agence de presse algérienne que l’Algérie sera le premier pays à visiter. 

« J’ai déjà déclaré pendant la campagne électorale que ma première visite officielle sera en Algérie. Je le confirme en tant que Président », a dit M. Essebsi. « Les relations algéro-tunisiennes vont s’améliorer davantage dans l’avenir », a-t-il ajouté, en marge d’une rencontre avec des membres de son parti Nidaa Tounès. Lors de son intervention à cette rencontre, il a salué le peuple tunisien et tous ceux qui lui ont apporté leur soutien lors des élections législatives et de la présidentielle.

Il a remercié notamment « les femmes tunisiennes » qui ont « fortement » voté pour lui, « avec plus d’un million de voix ». « L’Algérie est le premier pays à avoir accordé un prêt à la Tunisie à l’époque du Premier gouvernement d’Essebsi, formé après la révolution tunisienne en 2011 », a-t-il rappelé, ce qui reflète les relations fortes et solides entre les deux pays et peuples frères. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email