Assassinat d'un garçon à Sétif: Les choquants détails révélés par le procureur – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Assassinat d’un garçon à Sétif: Les choquants détails révélés par le procureur

Assassinat d’un garçon à Sétif: Les choquants détails révélés par le procureur

Choquant sont les détails de l’assassinat du garçon Boussif Mohamed révélés au grand public par procureur de la République près le tribunal d’Ain Azel dans la wilaya de Sétif ce jeudi 28 avril lors une conférence de presse.

Le jeune garçon a été violé, massacré à coups de couteaux avant d’être brulé en plein mois de piété par un monstre sans foi ni loi. Les inattendues  informations fournies par le procureur ont horrifié l’assistance présente à la conférence de presse.

Le 25 avril dernier, le cadavre du dénommé Boussif Mohamed, 13 ans? a été retrouvé dans un sac en plastinque au lendemain de sa disparition. Le jour même son père s’est présenté à la gendarmerie de Bir Haddada (Sétif) pour signaler la disparition depuis la veille de son enfant.

L’enfant a disparu peu de temps après la rupture du jeûne, a affirmé son père aux gendarmes. Selon les investigations de la gendarmerie, il a été rapporté que le mineur avait été aperçu le jour de sa disparition vers 22h dans la voiture du dénommé B.R.

Lire aussi: Disparu depuis deux jours à Sétif, un enfant retrouvé mort

Les éléments de la gendarmerie ont interpellé cette personne qui a reconnu avoir assassiné le mineur. Aux enquêteurs, le dénommé B.R. a avoué qu’il a agressé sexuellement l’enfant, selon le procureur. Suite au refus du garçon, B.R. l’a poussé contre la porte métallique de la maison dans laquelle il l’a entraîné.

L’enfant s’est affalé par terre, victime d’une hémorragie cérébrale, a précisé le procureur de la République du tribunal d’Ain Azel. Le mis en cause a voulu se débarrasser du corps inanimé de l’enfant en le mettant dans un sac avant de le mettre dans la malle de sa voiture, et de prendre la direction de la forêt du lieu-dit Oued Chebel, dans la commune d’Ain Lahdjar.

Tué de 46 coups de couteaux puis brulé

Sur place, le mis en cause s’est rendu compte que l’enfant n’était pas mort. Il s’est alors acharné sur le corps du mineur en lui assénant plusieurs coups de couteau, avant d’immoler le corps du garçon.

Informé des faits, le procureur de la République s’est rendu sur les lieux du crime, accompagné des gendarmes et d’un médecin légiste.

L’autopsie réalisée sur le corps du défunt à l’hôpital d’Ain Azel a conclu à la mort violente, après que le garçon eut reçu 46 coups de couteaux sur toutes les parties du corps, notamment le cœur.

Présenté ce jeudi devant le procureur de la République, le mis en cause a été inculpé des chefs d’inculpation de meurtre commis avec préméditation et tortures.

Le mis en cause a également été inculpé d’enlèvement et de violence, suivis d’actes cruels, ainsi que chef d’accusation d’agression sexuelle sur mineur. Des peines passibles de la prison à perpétuité. Entendu par le juge d’instruction, le meurtrier a été écroué.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email