-- -- -- / -- -- --
Nationale

Aquapêche 2020 : Le renouvellement des embarcations en débat à Béni Saf

Aquapêche 2020 : Le renouvellement des embarcations en débat à Béni Saf

Le renouvellement des embarcations de pêche et l’amélioration de la formation des professionnels ont constitué les principaux points débattus par les participants à une rencontre sur le « programme aquapêche 2020 », hier à Beni Saf.

Organisée à l’école de pêche de Beni Saf par la Direction de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya d’Aïn Témouchent en collaboration avec la chambre de pêche et de l’aquaculture, cette rencontre a mis l’accent sur la nécessité de renouveler les embarcations de pêche et d’améliorer la qualité de la formation des professionnels de la pêche pour développer le secteur.

Les participants, des professionnels et cadres de l’établissement, ont également mis en relief l’urgence de renforcer le secteur en moyens et équipements nécessaires à son développement.

Ainsi, la directrice de l’école a estimé « impossible de former un patron côtier en, seulement, 246 heures de formation ». Les embarcations ont une durée de vie, d’où l’impérieuse nécessité de les remplacer, a indiqué, pour sa part, un autre intervenant.

L’absence de la mise en valeur du produit de la formation a été également soulevée, ainsi que la mise en place d’unités de production d’aliments pour les fermes aquacoles. Succédant à des débats similaires abrités par le port de pêche de Bouzedjar, cette rencontre a mis l’accent sur l’importance du programme aquapêche 2020, basé sur le bilan du quinquennat 2010/2014.

En plus de la dynamique insufflée par la nouvelle stratégie qui devra orienter le secteur de la pêche et de l’aquaculture à l’horizon 2030, ce programme s’articule autour de quatre axes, entre autres, la promotion de la pêche et de l’aquaculture, la dotation du marché en produits de qualité et l’investissement productif, a souligné le directeur de la pêche et des ressources halieutiques.

Il est financé, notamment, par le système d’accompagnement de l’investissement productif (SAIPA) à hauteur de 59 pour cent, l’intersectoriel (20 pc), les équipements publics (14 pc) et le FNDPA (5 pc). La wilaya d’Aïn Temouchent a proposé, dans ce cadre, 547 projets dont 100 portants sur l’acquisition d’embarcations et 150 pour la campagne de la sardine (crédit de campagne), a-t-on ajouté.

D’autres rencontres sont programmées dans ce même cadre pour recueillir le maximum de recommandations à même de contribuer au développement du secteur. Celle du 19 octobre prochain verra la participation de représentants du ministre de tutelle, a indiqué Zidi Abdelkader.

La commission de wilaya du programme aquapêche 2020, installée dernièrement par le wali par intérim, regroupe des représentants de plusieurs secteurs dont l’hydraulique, l’agriculture, l’environnement et le centre universitaire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email