-- -- -- / -- -- --
Nationale

Après les derniers affrontements: la Gendarmerie surveille les nouvelles cités

Après les derniers affrontements: la Gendarmerie surveille les nouvelles cités

Les gendarmes d’Alger mettent fin aux agissements de gangs à l’origine d’affrontements ayant eu lieu dans les nouvelles cités entre les nouveaux et les anciens locataires.
Des perquisitions et des recherches appuyées par des opérations coup-de-poing ciblant les milieux des gangs ont permis l’arrestation de plus de 15 personnes et la saisie d’un important lot d’armes blanches et autres cocktails Molotov.
Toutes ces opérations ont été exécutées par plus de 200 gendarmes dépêchés sur les lieux durant les trois jours passés, et ce suite aux affrontements ayant opposé les nouveaux locataires aux anciens habitants, rapporte la Gendarmerie nationale.

Selon un communiqué de ce corps de sécurité, les affrontements armés qui se sont produits récemment dans les nouvelles cités, entre autres à la cité des 1032-Logements à Ouled Mendil et à la cité des 1680- Logements à Birtouta, entre des groupes de jeunes, ont poussé les gendarmes à passer à l’action pour venir à bout de ces rixes armées. Le communiqué de la Gendarmerie indique que des agressions récurrentes ont été enregistrées dans ces nouvelles cités, où des nouveaux locataires ayant bénéficié de logements neufs ont été victimes d’attaques aux armes blanches perpétrées par des jeunes agissant en groupes.

Ces attaques ont causé des blessures graves à certains locataires des logements sociaux, tandis que plusieurs véhicules ont été saccagés par les assaillants. En tout, une dizaine de personnes ont été poignardées alors que plus de dix voitures en stationnement dans les parkings des nouvelles cités ont été complètement endommagées, certaines brûlées.
Pis, certains locataires ont été agressés à l’intérieur de leur logement après que des inconnus munis d’armes blanches eurent défoncé la porte.

Devant cette dégradation sécuritaire, le Groupement de la Gendarmerie d’Alger a pris la décision de mener des opérations coup-de-poing dans les nouvelles cités, cela pour ramener la sécurité. Pour cela, quelque 200 gendarmes ont été mobilisés dans le cadre d’un vaste plan sécuritaire ayant pour objet la sécurisation des nouvelles cités.
Dans ce plan sécuritaire, tient à préciser la Gendarmerie, plusieurs unités et sections ont été intégrées. En plus de la brigade territoriale, des gendarmes de la Section de sécurité et d’intervention (SSI) ont été, également, introduits, ce qui a permis le bouclage des lieux et l’arrestation des auteurs des graves troubles. Plusieurs interventions ont été menées, explique la gendarmerie, surtout durant les soirées de ces trois derniers jours, d’autant plus que les assaillants, soigneusement structurés, étaient armés d’épées, de haches, de couteaux, de barres de fer et autres cocktails Molotov.

5 h du matin, la gendarmerie lance ses opérations

En date du 8 octobre dernier, explique toujours la gendarmerie, plus de 200 gendarmes ont exécuté à l’aube une intervention dans les cités d’Ouled Mendil et de Birtouta, cela avant que les élèves ne rejoignent les écoles. Après le bouclage total des deux quartiers, les forces de sécurité se sont lancées à la recherche des assaillants, et ce à l’intérieur des domiciles, sur les toits des immeubles et même dans les forêts jouxtant les cités.

L’opération a permis l’interpellation de quatre présumés assaillants ayant pris part aux affrontements qui ont causé plusieurs blessés graves par armes blanches. La gendarmerie précise que les quatre personnes arrêtées sont âgées entre 20 et 25 ans. Elles ont été présentées jeudi passé devant le procureur de la République près la tribunal de Koléa qui a ordonné leur mise sous mandat de dépôt. Dans le cadre de ces deux opérations, les gendarmes ont découvert plusieurs épées, haches et couteaux ainsi qu’un lot de cocktails Molotov. En tout, 47 cocktails Molotov, 5 barres de fer, une machette, 5 bouteilles remplies de carburant, d’autres armes blanches et des comprimés de psychotropes ont été saisis.

Par ailleurs, les opérations de recherche des agresseurs sont toujours en cours, ajoute la gendarmerie, tandis qu’un détachement composé de plusieurs gendarmes a été positionné au niveau des deux cités, cela afin de parer à tout retour d’affrontements.
Enfin, la gendarmerie explique que ses unités sont prêtes à intervenir, de jour comme nuit, en cas de nouvelles rixes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email