-- -- -- / -- -- --
Nationale

Annaba : La force de manifester toujours intacte

Annaba : La force de manifester toujours intacte

La mobilisation populaire contre le système politique, toujours en place, a décuplé ce vendredi à Annaba.

Les citoyens de la capitale de l’acier sont sortis en masse, encore une fois, pour crier leur désarroi et exiger un changement radical de gouvernance.Ce vendredi, une fois de plus, le mécontentement populaire a visé particulièrement le chef d’état-major et vice-ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Salah, qualifié par les manifestants d’« ennemi de Dieu ». Les slogans criés à pleins poumons par le peuple sont : » La illahi il Allah, Mohamed rassoul Allah oua el Gaid Salah aadou Allah » (Il n’y a de dieu que Dieu, Mohamed est son prophète et Gaïd Salah est son ennemi ! », « Gaid Salah irhal ! » (Gaid Salah dégage ! », « Doula madania machi aaskaria ! » (Un état civil, non militaire ! ».

Dans une longue procession, les manifestants, portant à l’horizontale le drapeau national long de plusieurs centaines de mètres, n’ont pas cessé de scander : « Chaab yourid el istiklal ! » (Le peuple veut son indépendance ! », « Hada el chaab yourid el Istiklal min jadid ! », (Ce peuple veut son indépendance de nouveau ! ». Devant la mouhafadha du FLN, située sur le Cours de la Révolution et lieu emblématique du hirak, les manifestants, avec des expressions de colère et les yeux dirigés sur les rideaux baissés du siège de l’ex-parti unique, ont crié longuement leur déception : « Ya FLN, ya el khaouana, el chaab igoulekem dégage ! » (FLN et ses traîtres, le peuple vous dit dégagez ! ». Concernant la prochaine élection présidentielle, dont un panel de personnalités nationales, désigné par le président de la République par intérim, Abdelkader Bensalah, afin de trouver un compromis heureux concernant la situation désastreuse que traverse le pays, encore une fois le peuple a donné sa voix : « ya chaab el casse-croûte makanach intikhabat ! » (Peuple de casse-croûte, pas d’élections ! ». 

Enfin, il faut signaler que par ce 27e vendredi de hirak populaire, la vigueur des manifestants demeure toujours intacte concernant leurs revendications, mais il faut aussi ajouter, par déontologie, qu’en marge de la contestation du peuple contre le système, le chef d’état-major, Ahmed Gaïd Salah, commence à se faire valoir auprès de nombreux citoyens , surtout concernant les incarcérations de plusieurs personnalités politiques pour malversations, dont le tout dernier est Tayeb Louh, ancien ministre de la justice et garde des sceaux.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email