-- -- -- / -- -- --
Nationale

Amar Ghoul : Air Algérie n’est pas responsable du crash du vol AH 5017

Amar Ghoul : Air Algérie n’est pas responsable du crash du vol AH 5017

Le ministre des Transports, Amar Ghoul, a annoncé hier lors de son passage au forum de Liberté que « le bilan de l’enquête sur le crash de l’avion espagnol affrété par Air Algérie sera dévoilé le 20 septembre prochain ». Et d’indiquer que « cette enquête est sous la responsabilité entière du Mali, le pays du crash de l’avion ».

Cependant, Amar Ghoul a tenu à préciser que « l’Algérie a joué un rôle important dans la coordination entre le Burkina Faso, le Mali et la France ». Poursuivant son discours, le ministre a informé l’assistance que « les boîtes noires retrouvées sur le lieu du crash ont été remises au bureau français spécialisé, en commun accord avec les autres pays concernés ». Sur ce chapitre aussi, le ministre a indiqué que « les éléments contenus dans la boîte noire du vol sont intacts et sont analysés par le bureau français spécialisé ». S’agissant de la boîte noire d’enregistrement des discussions dans le cockpit, celle-ci, explique le ministre, « est abîmée suite à l’impact du crash ».

A une question sur la responsabilité d’Air Algérie, le ministre rappelle à toutes fins utiles que « Air Algérie n’est aucunement responsable dans ce crash. L’avion et l’équipage appartiennent à une compagnie européenne, le crash a eu lieu au Mali, le décollage a eu lieu au Burkina Faso, par conséquent ce pays est responsable du suivi du vol ».

Selon Ghoul, la compagnie espagnole ainsi que l’équipage ont toutes les autorisations nécessaires délivrées par les instances concernées ». Sur un autre chapitre, Air Algérie va bénéficier d’un programme d’urgence qui interviendra à l’issue de l’audit mené actuellement par l’inspection générale du ministère des Transports.

L’audit touchera l’ensemble des aspects liés au management, à la formation, à la maintenance, au commercial, à l’administration, etc .Toutes les insuffisances relevées par l’audit seront étudiées. A une question sur l’ouverture des lignes aériennes au privé, le ministre réplique positivement en expliquant qu’« un jour la compagnie devra s’ouvrir au privé ».

Cependant, Amar Ghoul souligne la nécessité d’assainir d’abord Air Algérie et de mettre en place les conditions nécessaires pour préserver les intérêts de notre pays avant de permettre aux autres géants du transport aérien de s’installer en Algérie. Le ministre souhaite par contre que le privé national ou étranger s’implique d’abord dans le transport aérien de marchandises, (cargo). C’est là où il y a en ce moment « un besoin », précise-t-il. En conclusion, il estime que le transport aérien mérite une prise en charge à tous les niveaux.

A cet égard, 16 avions seront acquis très prochainement par l’Algérie, dont 8 Boeing, 3 airbus, 3 ATR et 2 cargos. Revenant sur les derniers tarifs promotionnels d’Air Algérie, M. Ghoul a tenu a éclairer l’opinion que « les tarifs promotionnels ont débuté le 8 juin, alors que certains voyageurs avaient déjà acheté leur billet bien avant cette date », avançant que pas moins de « 81 % des passagers durant cette période ont bénéficié de cette réduction évaluée à près de 35 % du prix du billet ». 

Dans sa deuxième intervention, le ministre a abordé le secteur du transport maritime où il a annoncé la création d’un nouveau port pour le centre du pays, l’achat de 27 navires de transport maritime de marchandises et de voyageurs ainsi que la modernisation des ports et leur mise à niveau. Il a annoncé par ailleurs la révision du code maritime qui devra comporter d’autres textes visant le développement de ce secteur.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email