-- -- -- / -- -- --
Nationale

6 000 gendarmes mobilisés pour la sécurisation des nouvelles cités

6 000 gendarmes mobilisés pour la sécurisation des nouvelles cités

Les opérations de relogement enregistrées ces derniers temps à Alger ont été accompagnées par un grand effort de la Gendarmerie nationale.

Il ne s’agit pas seulement de sécuriser les convois de camions transportant les affaires des familles bénéficiaires vers leurs nouveaux logements, mais également de procéder à l’installation de postes dans le but de sécuriser les cités accueillant ces familles, explique le groupement de la wilaya d’Alger de la Gendarmerie nationale dans un point de presse animé, hier, en son siège.

Les citoyens auront remarqué ces longues files de camions se dirigeant vers des cités nouvellement réalisées, dans différents quartiers de la capitale, dans des opérations de relogement qui ont fait des milliers de familles heureuses. Trente-cinq sites accueillant les familles relogées et relevant des compétences territoriales de la Gendarmerie nationale ont été concernés par le plan mis en place par ce corps de sécurité pour escorter les convois de camions et sécuriser les lieux.

Le groupement de la wilaya d’Alger a annoncé, hier, que 6 000 gendarmes ont été ainsi mobilisés pour ces opérations.
Trois cent trente-cinq opérations relevant du service public ont été menées par la Gendarmerie nationale dans ces opérations de relogement accompagnées de l’éradication de 4 297 taudis dans des bidonvilles, annonce la gendarmerie qui ajoute que ce sont en tout 33 500 éléments de ce corps qui ont participé à toutes ces opérations, depuis l’éradication des taudis jusqu’ au relogement, en passant par l’escorte des convois des camions transportant les affaires des familles relogées.

Aux Eucalyptus, Heuraoua, Ouled Chbel, kheraïssia, chaïba et dans d’autres localités accueillant les familles relogées, la Gendarmerie nationale a créé de nouveaux postes « pour sécuriser les lieux et faire face aux délits, dont les agressions et vols », explique le groupement de la wilaya d’ Alger.

Accident de train : la gendarmerie évoque un « excès de vitesse »

Le groupement de la wilaya d’Alger de la Gendarmerie nationale a également évoqué, hier, le récent accident de train qui s’est produit à Alger. 14 commissions rogatoires ont été constituées dont les travaux ont conclu que « les conducteurs ont utilisé de la grande vitesse, jusqu’a 120 km/heure, alors qu’ils devaient utiliser une vitesse maximale de 30 km/heure », d’après la Gendarmerie nationale. Les gendarmes ont découvert que le train roulait à une vitesse de 108 km/heure au moment de l’ accident. Cet accident a fait un mort et 96 blessés.

Le groupement de la wilaya d’Alger a annoncé dans sa conférence de presse avoir enregistré, en 2014, 1 089 affaires d’atteintes aux personnes, 2 070 atteintes aux biens et que 720 personnes ont été arrêtées dans le cadre de ces affaires, tandis que 480 autres ont été remises en liberté. La gendarmerie note une baisse des affaires de ce genre comparativement à l’année 2013.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email