-- -- -- / -- -- --
Culture

Zoukh: «les décisions historiques de la guerre de libération ont été prises à La Casbah »

Zoukh: «les décisions historiques de la guerre de libération ont été prises à La Casbah »

Le 23 janvier a été clôturé, en fin d’après-midi, le séminaire international sur la réhabilitation de La Casbah. Celui-ci a eu lieu durant trois jours à l’Aurassi, et ce en présence du ministre de la Culture et du wali d’Alger.
Ce séminaire, qui a regroupé plusieurs pays ainsi que des experts de l’Unesco, s’est voulu être un espace de partage et d’échange d’expériences.
Les hautes autorités du pays ont manifesté leur intérêt pour cette rencontre à travers la participation, au troisième jour du séminaire, du ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme. Parmi les recommandations de ce séminaire, présentées par le directeur des biens culturels au ministère de la Culture, Mourad Boueflika, figure la nécessité de mettre en place une entité regroupant plusieurs secteurs et ayant l’autorité de traiter rapidement et efficacement l’ensemble des décisions concernant la promotion et le développement de La Casbah, et ce dans le but de lutter contre la lenteur bureaucratique. Il a été souligné, en outre, que La Casbah ne doit pas seulement être un espace d’habitat, ce qu’elle est actuellement, mais devenir un pôle économique apportant vie et revenus.
Aussi, l’artisanat est vivement préconisé avec des mesures d’encouragement, de soutien et de dynamisation de la part des pouvoirs publics. Un plan d’action a été mis en place pour l’accélération, à court et à moyen terme, des opérations de réhabilitation et de revalorisation des sites de La Casbah.
L’Unesco est invitée, comme l’a déclaré le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, à venir tous les six mois constater l’avancée des travaux. La représentante de l’Unesco a apprécié cette invitation, précisant que son rôle n’est pas d’émettre un jugement sur l’avancement de ces travaux mais seulement d’assumer un accompagnement et d’apporter des orientations d’ordre scientifique et technique. Pour sa part, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a souligné le caractère prioritaire de la réhabilitation de La Casbah. « C’est une action noble, en ce sens que La Casbah, en plus d’être la mémoire de l’identité de la nation algérienne, mérite une reconnaissance éternelle pour avoir abrité les grandes décisions historiques prises durant la guerre de libération nationale et ayant conduit à l’indépendance », a tenu à préciser M. Zoukh.
Il a ensuite donné des indications sur les opérations en cours concernant la modernisation de la capitale. Pour réduire les inconvénients de la circulation automobile, cinq cents feux rouges vont être incessamment installés. A propos du port d’Alger, celui-ci sera transformé à l’horizon 2030 en marina avec le transfert de ses activités au port géant de Cherchell, actuellement en construction.
Enfin, le wali d’Alger attend de recevoir les riches travaux du séminaire international sur La Casbah pour mettre en place un comité d’experts chargés d’opérer directement sur le terrain.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email