-- -- -- / -- -- --
Nationale

Zoom sur les grands requins du Bassin algérien

Zoom sur les grands requins du Bassin algérien

Les grands requins du Bassin algérien font aujourd’hui et demain le thème de deux journées d’étude, organisées par le Centre national de recherche et de développement de la pêche et de l’aquaculture, l’Ecole nationale supérieure des sciences de la mer et de l’aménagement du littoral (ENSSMAL) ainsi que l’Association longitude 181 de France.

En attendant sa mise en œuvre, le projet « Grands requins du Bassin algérien (Gherba) », en phase de préparation, sera présenté par le Dr Emir Berkane, organisateur d’expéditions scientifiques et consultant auprès du ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques. 

Ce projet, appuyé par M. Ferroukhi, devrait tenir en haleine le monde scientifique et océanographique, a indiqué un communiqué du ministère rendu public hier. Il s’agit de préparer une première mondiale en marquant et en filmant les grands requins dans leur habitat, au large des côtes algériennes, éventuellement le grand requin blanc, et ce sur une période étalée dans le temps et dans l’espace.

La première étape sera couverte par une équipe de tournage franco-algérienne dirigée par René Euzey, caméraman pour le film Ocean. Le scénariste de ce dernier, François Sarano, spécialiste des grands requins blancs viendra aussi parler de ses expériences, de ses recherches et de ses projets, notamment l’étude du grand requin blanc de la Méditerranée.

Un bilan de 20 ans d’études sur cette espèce mythique du Bassin algérien sera présenté par le Pr Farid Hemida, directeur de l’Ecole nationale supérieure des sciences de la mer et de l’aménagement du littoral. Il convient de souligner que les requins jouent un rôle clé pour maintenir l’équilibre des écosystèmes marins. Leur disparition provoque des changements dans la chaîne alimentaire et pourrait entraîner la suppression des organismes unicellulaires à la base du réseau alimentaire.

Ce sont des changements importants qui affectent la vie de tous les animaux, y compris l’homme. Pour cela, toute exploitation non cadrée et non réglementée pourrait aboutir à une surexploitation portant préjudice à la ressource et à l’équilibre du milieu marin. La première journée d’étude se déroulera à l’ENSSMAL et la seconde à l’Institut supérieur de la pêche.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email