-- -- -- / -- -- --
Nationale

Zeroual refuse le deal de Saïd Bouteflika

Zeroual refuse le deal de Saïd Bouteflika

L’ancien président de la République, Liamine Zeroual, est sorti de son silence en publiant ce  mardi une lettre dans laquelle il évoque sa rencontre avec le général à la retraite Mohamed Mediène, alias Toufik, qui lui a proposé de diriger la période de transition.
L’ex-Président a expliqué dans sa lettre le déroulement de sa rencontre avec l’ex-patron du DRS Mohamed Mediene.
« Je tiens à cet effet à informer, par devoir de vérité et de transparence, que j’ai reçu ce samedi 30 mars et à sa demande, le général de corps d’armée Mohamed Mediene, qui m’a porté la proposition de présider une instance chargée de la conduite de la transition. Il m’a confirmé que cette proposition avait été faite en accord avec Saïd Bouteflika, conseiller à la présidence de la République ». 
L’ancien chef de l’Etat affirme avoir refusé la proposition du général Toufik. « J’ai fait part à mon interlocuteur de toute ma confiance dans la maturité des millions de manifestants et de la nécessité de ne pas entraver la marche du peuple, redevenu maître de son destin », ajoutant qu’il a toujours décliné toute offre politique depuis plus de 15 ans. « Comme vous le savez , je décline depuis 2004 toutes les sollicitations politiques et j’appelle à chaque fois à organiser une véritable alternance de nature à favoriser l’émergence de nouvelles générations auxquelles j’ai toujours fait confiance et fortement encouragées ».
Liamine Zeroual a pointé du doigt le système politique algérien qui, selon lui, depuis l’indépendance « n’a pas su être à l’écoute du peuple, se réformer à temps, se moderniser et se hisser à la hauteur des attentes d’un grand peuple qui, le 22 février 2019, n‘a pas raté son rendez-vous avec la démocratie et a réconcilié l’Algérie avec son immense histoire ».
Concernant le mouvement populaire sans précédent que connaît notre pays depuis le 22 février dernier, l’ancien président de la République a exprimé sa fierté, apportant son soutien aux citoyens. « Je suis interpellé tout comme vous par la force des manifestations populaires, massives et organisées du peuple algérien auxquelles j’ai apporté publiquement mon soutien dès les premiers instants », soulignant l’absence de réponses politiques « à la hauteur de ses légitimes revendications démocratiques ». « Comme tous les Algériens, j’ai ressenti une immense fierté en voyant des millions d’Algériennes et d’Algériens réclamer une Algérie démocratique dans une ferveur et une discipline qui font honneur à la Nation et donnent de l ‘Algérie et de son peuple une image digne de nos aspirations historiques », ajoute-t-il.
Liamine Zeroual appelle dans sa lettre les tenants du pouvoir à faire preuve de « raison et de discernement et s’élever à la hauteur de notre peuple pour éviter tout dérapage aux conséquences incalculables pour le pays et laisser les Algériens s’exprimer librement et imposer la volonté de notre grand peuple » .
Pour rappel, l’ancien président de la République s’était opposé à un 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika en 2014, affirmant à l’époque qu’il fallait passer le relais aux jeunes et à la génération des enfants de chouhada. Il avait également critiqué la révision de la Constitution en 2008, notamment l’amendement de son article 74 relatif à la limitation des mandats présidentiels à deux, rappelant l’importance de l’alternance au pouvoir pour consolider la cohésion nationale et instituer les bases structurantes d’une stabilité durable.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email