-- -- -- / -- -- --
Nationale

Zemali:Les compétences arabes doivent servir leurs pays respectifs

Zemali:Les compétences arabes doivent servir leurs pays respectifs

Faciliter la mobilité des compétences arabes, réaliser un recrutement à distance des jeunes arabes demandeurs d’emploi dans leurs espaces géographiques, tel est le rôle du « réseau arabe dédié aux informations sur le marché du travail ». Le coup d’envoi officiel de l’atelier régional abordant cette thématique a été donné hier à Alger par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali.

Animant une conférence de presse, le ministre a souligné l’importance de la création de ce réseau reliant les pays arabes, qui permettra d’échanger les informations relatives au marché du travail de chaque pays. Il a estimé qu’il est important de garder les compétences, qui sont très présentent dans ces pays-là, au lieu de les exporter ailleurs. « Les compétences arabes sont en train de faire le bonheur des pays européens et américains », a-t-il regretté. Il a signalé la disponibilité de l’Algérie à fournir à ce réseau les informations nécessaires sur son marché du travail. Il a en outre souligné l’importance d’adapter les législations pour faciliter le mouvement de ces compétences. L’organisation de cet atelier régional vise, selon Zemali à, prendre connaissance du système d’information du réseau, ainsi que la formation dédiée aux méthodes et outils de l’alimentation en termes de données et informations nécessaires. Il est question aussi d’établir des rapports y afférent à travers la collaboration avec les producteurs et les utilisateurs de ces données statistiques.

Le ministre du Travail a par ailleurs souligné le rôle du secteur privé en Algérie en tant que créateur d’emplois ; « 70% d’emplois en Algérie sont générés par le secteur privé », a-t-il fait savoir.

De son côté, le président de l’Organisation arabe du travail (OAT), Faiz Ali El Metiri, estime que le souci majeur de l’Organisation est de réduire le taux de chômage dans le monde arabe. « Le taux de chômage a atteint 17% dans le monde arabe », a-t-il révélé. C’est dans cette optique qu’il a mis l’accent sur l’importance de trouver des mécanismes et des solutions à ce fléau, qui touche principalement les jeunes. Il a aussi exprimé ses craintes sur la tournure que prennent les marchés mondiaux qui tendent, entre autres à remplacer la ressource humaine par la machine. Une situation due à l’expansion des nouvelles technologies.

Le directeur de l’OAT a indiqué qu’il est impératif de revoir et de développer le travail statistique dans le monde arabe, en vue de l’amener au niveau des normes internationales ». Il a manifesté son engagement quant à l’application des recommandations qui vont solder cette rencontre qui prendra fin aujourd’hui. Cette démarche vise essentiellement à contribuer de manière efficace à étudier et proposer des solutions au fléau du chômage, dont souffre la quasi-totalité des pays arabes. Elle vise également à œuvrer au développement des politiques de l’emploi dans la région afin de parvenir à une utilisation optimale des ressources humaines, en fonction des besoins du marché arabe du travail.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email