Zeghdar: "nous voulons exporter nos produits en Russie" – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Zeghdar: « nous voulons exporter nos produits en Russie »

Zeghdar: « nous voulons exporter nos produits en Russie »

Le ministre algérien de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a fait savoir que l’Algérie cherchait à attirer les hommes d’affaires russes en raison des facilités et des incitations, en particulier après la publication de la nouvelle loi sur l’investissement adoptée le mois dernier tout comme elle projette d’exporter ses produits en Russie.

« Nous voulons développer les relations (avec la Russie) dans le domaine industriel, en particulier après la publication de la nouvelle loi sur les investissements, qui renforcera les capacités industrielles de l’Algérie dans plusieurs domaines », a-t-il affirmé dans un entretien accordé ce jeudi 16 ju8n à l’agence russe Sputnik, à l’occasion de la tenue du forum économique de Saint-Pétersbourg (Russie)

« C’est la raison de notre présence aujourd’hui et demain dans le forum mondial pour mener à bien une opération de promotion des composants industriels, et les installations et incitations qui existent afin d’attirer les opérateurs russes et autres », a-t-il souligné.

Il a également qualifié les relations entre l’Algérie et la Russie d’ »historiques », notamment depuis l’indépendance, notamment sur le plan politique.

S’agissant des opportunités de commercialisation des produits algériens en Russie, le ministre de l’Industrie a déclaré que l’Algérie est « riche en produits agricoles divers, surtout à la lumière de ce que vit le monde ».

« Il y a une jeune industrie électronique que nous cherchons à promouvoir, comme il y a des industries dans le domaine de l’énergie, et nous cherchons à trouver un marché pour les produits de sortie d’énergie, et le marché russe est prometteur », a estimé le ministre.

Il a souligné que l’Algérie possède de nombreuses mines inexploitées, et en convertissant leurs extraits en matériaux semi-finis, nous les commercialiserons en Russie et dans le reste du monde »

Dans le domaine de l’installation automobile, Zeghdar a rappelé que l’Algérie prévoit de soumettre un cahier de charges pour l’industrie automobile réelle, au lieu de la méthode de montage qui coûtait au budget de l’État plus de 12 Milliards de dollars.

« Maintenant nous sommes en train de préparer un cahier des charges pour une industrie réelle et une grande intégration, et il sera publié peu de temps après l’approbation du Conseil des ministres », a-t-il poursuivi.

La loi algérienne sur les investissements prévoit notamment des privilèges exclusifs pour les secteurs prioritaires, notamment les investissements stratégiques, et la fixation de délais de réalisation des projets, avec possibilité de prolongation d’une année non renouvelable.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email