-- -- -- / -- -- --
Nationale

Youcef Chorfa fera-t-il mieux que ses prédécesseurs ?

Youcef Chorfa fera-t-il mieux que ses prédécesseurs ?

Le nouveau wali d’Annaba, Youcef Chorfa, fraîchement nommé à la faveur d’un mouvement des walis opéré par le président de la République, fera-t-il mieux que ses deux prédécesseurs, le défunt Mohamed MounibSendid, décédé en 2014, et son remplaçant, qui n’est autre que le secrétaire général de la wilaya, en l’occurrence Limani Mostapha, désigné à son tour wali d’Adrar.

Si l’on se réfère aux expériences précédentes et aux pratiques ayant prévalu jusqu’ici après les changements dans les exécutifs de wilayas et les gouvernements, il est certain que les choses ne vont pas tellement évoluer dans le sens de l’amélioration des politiques publiques dans différents secteurs en rapport avec les préoccupations des habitants.
C’est l’impression générale qui se dégage des commentaires qu’on a pu relever sur la place publique. Ce qui est sûr c’est que la nouveau wali d’Annaba, Youcef Chorfa, aura du pain sur la planche. La nouvelle ville de Draa Erich (Oued Aneb) représente l’un des chantiers les plus importants auquel il faudra accorder une attention particulière, d’autant que ce projet, destiné à apporter des solutions au foncier, sujet de convoitises, enregistre actuellement des insuffisances en matière de coordination entre les différents intervenants qui y sont impliqués.
L’aménagement des sites anciens et des nouveaux sites urbains est l’autre préoccupation qui devra susciter un intérêt croissant, notamment les nouvelles cités livrées à la hâte dans des conditions déplorables et sans équipements collectifs pour certaines d’entre elles. Il est utile de rappeler dans ce contexte la forte pression sur les infrastructures pédagogiques enregistrées l’année passée dans les communes d’El Bouni et de Sidi Amar, avec l’attribution de nouveaux logements.

Le lancement des projets du tramway et du parc industriel prévu à Ain Sayed, la réhabilitation du téléphérique, le parachèvement des travaux de la nouvelle aérogare et de la nouvelle gare routière , la dynamisation du chantier de la grande-mosquée d’Annaba (GMA), la réhabilitation et la valorisation de la citadelle hafside sont autant de tâches comme l’amélioration de l’environnement qui attendent le nouveau wali d’Annaba que certains observateurs continuent de qualifier de base arrière de la mafia et des gens de la chkara, à l’instar d’autres wilaya du pays.Les potentialités économiques de la wilaya d’Annaba sont importantes, offrant ainsi des opportunités d’investissement qui n’ont pas été jusqu’ici exploitées.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email