-- -- -- / -- -- --
Monde

Yémen : Plus de 150 morts dont des femmes et des enfants

Yémen : Plus de 150 morts dont des femmes et des enfants

De jour comme de nuit, pas de répit pour les avions de la coalition d’agression arabe menée par l’Arabie saoudite qui en sont à leur 5ème jour de leur offensive contre le Yémen frère. Ce lundi, ils ont commis un massacre contre un camp pour le déplacés au nord-ouest de Sanaa, tuant et blessant plus de 150 civils.

Situé à Hard dans la région al-Hajjah, non loin de la frontière saoudienne, le camp al-Mazrek abritait des civils yéménites qui ont pris la fuite des régions visées par les bombardements dans la province de Saada, un des bastions de la résistance, ainsi que des régions Omrane et Tahamah.

Selon un bilan provisoire fourni par le ministère yéménite de la défense, le nombre des martyrs s’élève à 40, dont de nombreuses femmes et enfants. Selon le correspondant d’al-Manar au Yémen, la scène est particulièrement poignante, et les lambeaux des victimes jonchent le sol. Il a assuré que le camp qui a fait l’objet de 4 raids successifs se trouve dans une région isolée, à l’écart de sites militaires ou des positions des résistants civils.

A Saada, la centrale électrique et la société de gaz ont été bombardées, ajoute notre correspondant. Selon le site d’information yéménite Akhbar al-Yaman, la ville à majorité houtie de Saada a fait aussi l’objet d’un pilonnage qui a blessé 9 personnes.

Dimanche, rapporte une autre agence yéménite, Khabar, 130 prisonniers ont pris la fuite après que le siège de la prison centrale de la ville a fait l’objet de raids de l’aviation saoudienne. Le site a rendu compte d’un avion qui a été abattu dimanche (29-3) dans la région Bani Hareth al-Ziyadi dans la province de Sanaa. Cette information a été confirmée par le ministère yéménite de l’intérieur.

D’après des informations des réseaux sociaux, le pilote a atterri dans la région al-Jaraf au nord de la capitale et a été capturé par les comités populaires. C’est le deuxième avion qui subit ce sort : le premier ayant été abattu dans la région Bani Ziad au nord de Sanaa, le 27 mars dernier, par les batteries antiaériennes.

L’aéroport d’Aden sécurisé En parallèle à l’offensive sauvage des Al Saoud, les troupes de l’armée soutenues par les Comités populaires continuent leur avancée. Selon notre correspondant, et plusieurs sites d’informations yéménites, ils sont parvenus à entrer et à sécuriser l’aéroport de la ville d’Aden, la capitale économique du pays.

Selon l’AFP, citant un responsable local et un officier loyal au président sortant Abd Rabbo Mansour Hadi, sept résistants pro-Saleh (ex président déposé par l’OTAN et l’Arabie Saoudite) ont péri en tentant d’attaquer l’aéroport international d’Aden.

L’agence assure que plus d’une centaine de résistants et de défenseurs d’Aden sont morts en martyrs depuis jeudi, notamment dans des combats pour le contrôle de l’aéroport international de la ville, a été pris vendredi par les comités populaires.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email