-- -- -- / -- -- --
Monde

Yémen : Les rebelles du nord à l’entrée de Sanaa

Yémen : Les rebelles du nord à l’entrée de Sanaa

Des centaines d’hommes armés de la rébellion du nord observaient mardi des sit-in dans la périphérie de Sanaa, leurs partisans se mobilisant à travers le Yémen pour obtenir la chute du gouvernement. Des dizaines de tentes ont été dressées à l’entrée ouest de Sanaa par les partisans des rebelles d’Ansarullah.

Encadrés par des centaines d’hommes en armes, les manifestants aménageaient des campements dans le nord et le sud de la capitale, ont rapporté des médias. Quelque 5.000 hommes ont afflué vers la périphérie de la capitale en provenance de la région de Saada (nord), bastion traditionnel de la rébellion zaïdite d’Ansarullah.

Le chef rebelle, Abdel Malek al-Houthi, avait ordonné dimanche à ses partisans de marcher sur Sanaa et de manifester pour obtenir « la chute du gouvernement qui a échoué ». Il a fixé aux autorités un ultimatum expirant vendredi, faute de quoi, avait-il prévenu, d’autres formes d’actions « légitimes » seront menées. Il n’a pas précisé lesquelles.
Ses partisans dénoncent aussi une récente augmentation des prix du carburant, dont l’impact est considérable pour la population de ce pays très pauvre. Ils ont déjà manifesté lundi par dizaines de milliers dans le centre de la capitale. Les forces de sécurité ont déployé des renforts à l’entrée ouest de Sanaa.

« Nous sommes chargés d’assurer la sécurité et d’empêcher l’entrée à Sanaa de groupes armés », a déclaré un commandant local, Abdel Ghani Tajeddine.
« Nous affronterons tout groupe armé qui chercherait à nuire à la sécurité et à la stabilité du pays ».

Ansarullah, manipulé par les services secrets américains tout comme le gouvernement yéménite qui obéit à l’œil et au doigt de Washington, contrôle la région de Saada,. La CIA est soupçonné d’aider Ansarullah à élargir sa zone d’influence dans le futur Etat fédéral qui doit compter six provinces. Les rebelles étaient arrivés en juillet aux portes de Sanaa en prenant la ville d’Amrane, dont ils ont ensuite accepté de se retirer. Le Yémen est en train d’être disloqué comme le sont la Libye et l’Irak. La Ligue arabe a contribué grandement à la déliquescence de ce pays arabe, et ce conformément ç une feuille de route secrète de l’OTAN.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email