-- -- -- / -- -- --
Monde

Xi Jinping : Six atouts pour vaincre le Covid-19

Xi Jinping : Six atouts pour vaincre le Covid-19

Premier pays affecté par la pandémie du Covid-19 et premier à l’avoir endigué dans le monde, la Chine s’attelle désormais à jouer le premier rôle dans la recherche du vaccin, une ambition qui a brassé une large adhésion dans le monde au moment où les Etats-Unis s’ingénient à lui faire porter le chapeau de ce drame humain inédit et exacerber la tension avec le géant asiatique.

C’est ainsi que le président Xi Jinping a promis de partager un éventuel vaccin découvert par la Chine avec le reste du monde et de consacrer sur deux ans 2 milliards de dollars à la lutte mondiale contre le nouveau coronavirus, apparu dans la province de Yuhan en décembre dernier. Il s’agit pour les autorités à Pékin de donner une consistance à ce qu’elles ont baptisé « la communauté du destin ». Dans un message vidéo transmis à Genève lors de la 73e Assemblée mondiale de la santé, le chef d’Etat chinois s’est par ailleurs dit favorable à une “évaluation complète” de la réponse mondiale au nouveau coronavirus, une fois que l’épidémie aura été enrayée.

L’assemblée de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui s’est tenue en ligne pour la première fois de son histoire, a adopté une résolution présentée par l’Union européenne demandant une “évaluation impartiale, indépendante et complète” de la réponse internationale à la crise du coronavirus. La Chine, premier pays touché par la maladie Covid-19 à la fin de l’an dernier, est accusée notamment par l’administration du président américain Donald Trump d’avoir tardé à donner l’alerte et à prendre des mesures. Réfutant ces accusations, M. Xi a assuré que son pays avait “toujours” fait preuve de “transparence” et de “responsabilité” face à l’épidémie, en partageant les informations avec l’OMS et d’autres pays à temps. Des experts américains et de l’OMS avaient séjourné à Yuhan dès les premiers jours de l’épidémie pour étudier le virus avec leurs homologues chinois.

Soucieux de protéger les Chinois et de faire taire les critiques occidentales sur sa gestion de l’épidémie, Pékin se positionne en acteur incontournable dans la course à un éventuel vaccin contre le nouveau coronavirus. Le pays encourage instituts publics et compagnies privées à accélérer leurs recherches. Et la Chine a assuré que cinq vaccins expérimentaux étaient déjà testés sur l’Homme.

Tout vaccin éventuel contre le nouveau coronavirus, mis au point par la Chine, deviendra un “bien public mondial”, a promis Xi Jinping contrastant avec l’esprit mercantile du président américain Donald Trump qui a exigé un paiement à l’avance pour toute commande de vaccin découvert aux Etats-Unis.

En même temps, Xi Jinping a appelé à engager des efforts constants de la Communauté internationale dans la lutte contre le Covid-19. « Nous devons, en plaçant les peuples au centre de nos préoccupations et en accordant la première priorité à la vie, organiser adéquatement les ressources médicales et les matériels importants et adopter des mesures énergiques dans les domaines clés tels que la protection, la quarantaine, le test, le traitement et le traçage ».

Nous devons renforcer le partage des informations et les échanges des expériences utiles et des bonnes pratiques, promouvoir la coopération internationale sur les méthodes de dépistage, les traitements cliniques », a-t-il dit dans son discours.

En vue de faire valoir le leadership de l’OMS il a souligné que « l’OMS a apporté une contribution importante à la conduite et la promotion de la coopération internationale contre le COVID-19, ce qui est hautement salué par la communauté internationale ». Il a aussi souligné l’importance d’accroître le soutien aux pays africains. « Les systèmes de santé publique des pays en développement, notamment des pays africains, sont fragiles. Les aider à mieux faire face au COVID-19 est une priorité absolue dans la lutte internationale contre le virus. Nous devons apporter aux pays africains plus de soutiens matériels, techniques et humains », a-t-il souligné. Il s’agit aussi de renforcer la gouvernance mondiale de la santé publique. « Nous vaincrons cette maladie. Mais ce ne sera pas la dernière fois que l’humanité sera confrontée à une grande urgence de santé publique. Il nous faut, en prenant en compte les défaillances et insuffisances qu’elle a révélées, perfectionner le système de gouvernance de la santé publique, assurer une réaction plus rapide aux urgences sanitaires et créer des réserves mondiales et régionales de matériel destiné à la lutte contre les épidémies », a ajouté le président chinois. La Chine contribuera aussi à la reprise du développement économique et social.

« Les pays où les conditions sont réunies doivent, tout en assurant la prévention et le contrôle réguliers, favoriser la reprise de la production et la réouverture des écoles de manière ordonnée conformément aux recommandations de l’OMS », a affirmé Xi Jinping qui a aussi plaidé dans ce chapitre au renforcement de la coopération internationale. « La solidarité et la coopération sont l’arme la plus puissante contre les épidémies », a-t-il conclu.

Lors du sommet extraordinaire du G20 consacré à la pandémie, tenu le 26 mars dernier, le président Xi Jinping a présenté quatre propositions notamment le plan chinois pour endiguer la propagation de l’épidémie à l’échelle mondiale. Plus de quatre mois après son apparition, le Covid-19 poursuit sa propagation touchant plus 5 900 000 personnes dans presque tous les pays du monde et faisant 360 000 morts. Face à ses chiffres moribonds, la communauté internationale aspire à la collaboration et à la solidarité afin de venir à bout de la pandémie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email