Xi Jinping se rendra en Afrique du Sud pour le sommet des BRICS et le Dialogue des dirigeants Chine-Afrique – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Monde

Xi Jinping se rendra en Afrique du Sud pour le sommet des BRICS et le Dialogue des dirigeants Chine-Afrique

Xi Jinping se rendra en Afrique du Sud pour le sommet des BRICS et le Dialogue des dirigeants Chine-Afrique

En mars 2013, dans le cadre de sa première visite à l’étranger en tant que chef d’Etat chinois, le président chinois Xi Jinping s’était rendu en visite en Afrique pour assister au 5ème sommet des BRICS organisé en Afrique du Sud, au cours duquel il avait présenté les principes directeurs de la politique africaine de la Chine et exposé sa vision pour améliorer le mécanisme des BRICS.

Dix ans plus tard, le sommet des BRICS a de nouveau lieu sur le continent africain. Le président Xi Jinping assistera au 15ème sommet des BRICS à Johannesburg, en Afrique du Sud, et effectuera une visite d’Etat en Afrique du Sud du 21 au 24 août. Durant son séjour dans ce pays, M. Xi co-présidera avec le président sud-africain Cyril Ramaphosa le Dialogue des dirigeants Chine-Afrique.

A l’heure où le monde est confronté à des incertitudes nombreuses et traverse des changements en pleine accélération atteignant un rythme jamais vu depuis un siècle, les observateurs espèrent que la visite prochaine de M. Xi et ses réunions en Afrique du Sud dynamiseront encore davantage le mécanisme des BRICS et inaugureront une nouvelle phase de coopération Chine-Afrique et Sud-Sud.

ECRIRE UN NOUVEAU CHAPITRE DANS LE DEVELOPPEMENT DES BRICS

Observant que les BRICS offraient aux pays en développement une opportunité d’augmenter leur influence et d’amplifier leur voix dans la gouvernance mondiale, l’universitaire spécialisé en relations internationales basé au Kenya, Cavince Adhere, a déclaré que « rejoindre les BRICS permet aux pays de s’aligner avec un groupe qui cherche à promouvoir la multipolarité et un système international plus équitable ».

L’Afrique du Sud est officiellement devenue en 2011 membre des BRIC, dont le nom a été changé en conséquence en BRICS, et qui représente désormais environ un quart du produit intérieur brut (PIB) mondial ainsi que près de 40 % de la population mondiale.

Ce groupe est devenu la plateforme de coopération Sud-Sud la plus influente, ainsi qu’un moteur essentiel de la croissance mondiale, reposant sur trois piliers principaux qui sont la coopération politique et de sécurité, la coopération économique et financière, ainsi que les échanges culturels entre les peuples.

Une étape décisive de la coopération des BRICS a été la création de la Nouvelle banque de développement (NBD) en 2015. Cette banque basée à Shanghai a pour but de mobiliser des ressources afin de financer des projets d’infrastructures et de développement durable dans les pays BRICS et dans d’autres économies émergentes.

« La NBD est l’une des plus jeunes banques de développement multilatérales au monde. En une courte période de huit années, la NBD s’est imposée comme une banque de développement multilatérale mondiale majeure », a indiqué Anil Kishora, vice-président et directeur de la gestion des risques au sein de la NBD.

EXPLORER DE NOUVELLES OPPORTUNITES POUR L’AMITIE CHINE-AFRIQUE

« La participation du président Xi au sommet des dirigeants des BRICS et sa visite d’Etat en Afrique du Sud ont une grande importance. Cette visite renforcera les relations entre les deux pays », a déclaré à Xinhua, Kenneth Creamer, maître de conférence à l’université de Witwatersrand.

Comme l’a observé M. Creamer, les relations entre la Chine et l’Afrique du Sud se sont développées de manière globale et rapide au fil des années. Les dirigeants des deux pays ont fréquemment communiqué entre eux lors d’occasions bilatérales et multilatérales ou lors d’événements en ligne, portant la coopération bilatérale à des niveaux supérieurs.

La Chine se maintient au premier rang des partenaires commerciaux de l’Afrique du Sud depuis 14 années consécutives, tandis que l’Afrique du Sud est le premier partenaire commercial de la Chine en Afrique depuis 13 années consécutives.

Les relations entre la Chine et l’Afrique du Sud ont servi de modèle pour les relations Chine-Afrique, la coopération Sud-Sud et l’unité et la coopération entre pays émergents, offrant une expérience précieuse pour construire une communauté de destin encore plus forte entre la Chine et l’Afrique.

Selon le ministère chinois du Commerce, la Chine est le plus important partenaire commercial de l’Afrique depuis 14 années d’affilée. Les deux parties ont construit et mis en service ensemble plus de 10.000 km de lignes de chemin de fer, près de 100.000 km d’autoroutes, ainsi qu’un large éventail d’importants projets d’infrastructure, tels que des aéroports, des docks, des ponts et des centrales électriques.

FACONNER UN AVENIR MEILLEUR POUR LE SUD GLOBAL

Le sommet de cette année a pour thème « Les BRICS et l’Afrique : partenariat pour une croissance mutuellement accélérée, un développement durable et un multilatéralisme inclusif », soulignant comment ces économies émergentes peuvent renforcer leurs liens avec un continent qui accueille un grand nombre de pays appartenant également au Sud global.

Les experts et observateurs ont de grandes attentes sur l’issue de ce sommet. L’un des points majeurs est l’expansion des effectifs du groupe.

Attirés par l’ouverture et l’inclusivité des BRICS, davantage de pays ont décidé de se porter candidats à l’adhésion à ce groupe, ce qui reflète une aspiration commune des pays en développement à se concentrer sur leur propre développement, à rechercher l’unité et la coopération, et à s’opposer aux ingérences extérieures.

Par ailleurs, avec la montée de l’unilatéralisme et du protectionnisme, les critiques se multiplient à l’égard des règles économiques mondiales dominées par l’Occident. Des experts supposent que les BRICS pourraient prendre des mesures supplémentaires pour promouvoir un ordre économique plus juste, y compris l’introduction d’une devise commune des pays BRICS.

« Je voudrais entendre davantage de détails sur la monnaie BRICS envisagée. Changer les échanges entre l’Afrique du Sud et la Chine, actuellement menés en dollars américains, pour une devise commune aux pays BRICS serait un changement majeur sur la scène politique mondiale », a déclaré Dominic Preuss, rédacteur indépendant spécialisé en économie et technologue en ingénierie en Afrique du Sud.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email