Xi Jinping met l'accent sur l'amélioration du système d'entreprise moderne à la chinoise – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Monde

Xi Jinping met l’accent sur l’amélioration du système d’entreprise moderne à la chinoise

Xi Jinping met l’accent sur l’amélioration du système d’entreprise moderne à la chinoise

Le président chinois, Xi Jinping, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), président de la Commission militaire centrale et directeur de la Commission centrale pour l’approfondissement global de la réforme (CCAGR), a présidé dans l’après-midi du 11 juin la cinquième réunion de la CCAGR, au cours de laquelle ont été examinés et adoptés les Avis sur l’optimisation du système d’entreprise moderne à la chinoise, la Directive sur le perfectionnement du mécanisme de garantie des revenus des cultivateurs de céréales et du système de compensation pour les principales régions productrices de céréales et les Avis sur la mise en œuvre d’un environnement ouvert et compétitif à l’échelle mondiale pour l’innovation scientifique et technologique.

Lors de la réunion, Xi Jinping a souligné que pour améliorer le système d’entreprise moderne à la chinoise, il fallait exploiter pleinement les avantages du système socialiste à la chinoise, renforcer la direction du Parti, améliorer la gouvernance d’entreprise, encourager les entreprises à établir un système d’entreprise moderne dans lequel les propriétés sont bien précisées, les droits et obligations sont clairement délimités, les fonctions administratives sont séparées de celles propres aux entreprises et les entreprises sont gérées dans un esprit scientifique, de manière à former davantage d’entreprises de classe mondiale.

Selon lui, pour stabiliser la production céréalière et assurer la sécurité alimentaire, des efforts doivent être déployés pour encourager les agriculteurs à cultiver des céréales, stimuler l’enthousiasme des gouvernements locaux à l’égard de la production céréalière, et perfectionner le mécanisme de garantie des revenus des cultivateurs de céréales et le système de compensation pour les principales régions productrices de céréales.

Il faut également veiller à rendre les politiques à cet égard plus ciblées et plus efficaces afin de consolider la base de la sécurité alimentaire.

D’après Xi Jinping, il est impératif de promouvoir l’innovation par l’ouverture, d’améliorer les systèmes et mécanismes d’ouverture au monde extérieur sur le plan scientifique et technologique, de perfectionner le système d’innovation orienté vers le monde, de participer activement à l’innovation mondiale, de se focaliser sur les secteurs prioritaires et les maillons clés ainsi que de combler les lacunes du système d’innovation par l’ouverture.

Li Qiang, Wang Huning et Cai Qi, tous membres du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC et directeurs adjoints de la CCAGR, ont participé à la réunion.

Selon la réunion, pour perfectionner le système d’entreprise moderne à la chinoise, il faut respecter les rôles clés joués par les entreprises dans les activités commerciales, se concentrer sur les problèmes à résoudre, prendre des mesures par catégorie et renforcer l’orientation des entreprises en fonction de leur envergure, de leurs phases de développement et de leurs régimes de propriété.

Il est nécessaire de renforcer la direction du Parti dans toutes les sphères d’activité des entreprises publiques, de perfectionner les systèmes et mécanismes de direction du Parti sur celles-ci et de veiller à ce qu’elles assument dûment leurs responsabilités et améliorent leur gouvernance d’entreprise moderne.

Il est également impératif de renforcer la supervision et la gouvernance des capitaux d’État. Il faut encourager les entreprises privées qualifiées à établir un système d’entreprise moderne, à améliorer la gouvernance d’entreprise, à réglementer le comportement des actionnaires, à renforcer la supervision interne, et à perfectionner le mécanisme de prévention des risques. Il faut également les inciter à mettre en valeur le rôle d’orientation de l’édification du Parti pour améliorer leur gestion interne.

D’après la réunion, afin de perfectionner le mécanisme de garantie des revenus des cultivateurs de céréales et le système de compensation pour les principales régions productrices de céréales, il convient d’accorder une plus grande importance à l’augmentation de la capacité globale de production agricole, d’améliorer les politiques de tarification, de subvention et d’assurance, et d’innover les moyens permettant d’améliorer l’efficacité de la production et de la gestion des céréales.

Il est également important de perfectionner le système d’incitation, de subvention et de récompense pour les principales régions productrices de céréales, de chercher à multiplier les moyens de compensation entre les régions productrices et consommatrices de céréales et de perfectionner le système de soutien et de protection de la production céréalière.

Il est impératif de faire des progrès substantiels dans la mise en place d’un mécanisme de compensation interprovinciale entre les régions productrices et consommatrices de céréales et de veiller à ce que les principales régions de production et de consommation de céréales ainsi que celles dont la production et la consommation de céréales sont équilibrées assument sérieusement leur responsabilité d’assurer la sécurité alimentaire.

Il faut déployer des efforts conjoints pour soutenir les foyers paysans et les exploitants agricoles de type nouveau, multiplier les politiques en faveur de leur développement, renforcer l’orientation des services et le lien des intérêts afin de réaliser une parfaite association entre les foyers paysans et l’agriculture moderne.

Selon la réunion, afin de former un environnement ouvert et compétitif à l’échelle mondiale pour l’innovation scientifique et technologique, il est nécessaire de combiner au mieux les deux volets de la stratégie dite « sortir des frontières » et « introduire de l’étranger », d’élargir les échanges et la coopération scientifiques et technologiques internationaux, de s’efforcer de construire des partenariats de coopération gagnant-gagnant et de participer à la gouvernance mondiale des sciences et technologies d’une manière prospective et approfondie.

Il faut renforcer la construction d’un environnement propice à la recherche scientifique et répondant aux normes internationales, s’efforcer de résoudre les problèmes majeurs qui préoccupent les chercheurs en prenant en compte leurs préoccupations concrètes, afin d’attirer, fidéliser et valoriser les talents.

Il faut également continuer d’améliorer le système de sécurité scientifique et technologique ainsi que le mécanisme de prévention des risques, de sorte que la sécurité soit bien garantie dans un environnement ouvert.

Les membres de la CCAGR ont participé à la réunion, les responsables des départements centraux et des organismes d’État concernés y ont assisté.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email