-- -- -- / -- -- --
Monde Asie

Wuhan après l’épidémie, une attraction touristique.

Wuhan après l’épidémie, une attraction touristique.

Le printemps arrive, nombreux sont les touristes qui viennent admirer les fleurs de cerisier à Wuhan, la ville qui est devenue, malgré elle, l’épicentre d’un fléau de dimension mondiale. Ils viennent aussi se promener sur les rues commerciales animées de cette ville. Avec sa splendide Tour de la Grue jaune, symbole de la ville, Wuhan, autrefois épicentre de l’épidémie en Chine, a vite retrouvé son dynamisme.

Le 8 avril 2020, c’était le jour où Wuhan a mis fin à son confinement de 76 jours. En dépit du lourd impact de l’épidémie, le chef-lieu de la province du Hubei, a été toujours classé parmi les dix premières villes chinoises du point de vue du volume économique, en 2020.

Une année durant, Wuhan a joué le rôle de la fenêtre à travers laquelle le monde pouvait observer la Chine.

Evidemment, le monde a été témoin de la reprise du travail et de la production en Chine, sous une gestion efficace de l’épidémie. Le monde a également vu comment la Chine a fourni autant d’efforts à la lutte globale contre l’épidémie et à la reprise économique mondiale.

Très précisément, la Chine a fourni plus de 220 milliards de masques aux autres pays. Il en est de même pour des assistances anti-épidémiques qu’elle a accordées à plus de 150 pays et 10 organisations internationales. Et pour ce qui est de la distribution de vaccins, la Chine est au chevet de plus de 80 pays et 3 organisations internationales… Ce n’est pas tout, car avec tout cet apport, la Chine ne se lasse pas d’apporter différents types de soutiens susceptibles de juguler l’épidémie à l’échelle mondiale.

Pour un journal Kazakh, le vaccin chinois tombe à pic. La Chine, rapporte-t-il, a contribué sans pareil à la coopération internationale en matière de lutte contre l’épidémie.

Sans oublier la reprise stable de l’économie chinoise depuis un an, qui a dopé l’économie mondiale en perte de vitesse. Grâce à une série de politiques précisément mises en œuvre par le gouvernement chinois et aux efforts conjoints du peuple chinois, le volume économique total de la Chine a dépassé les 100 000 milliards de yuans en 2020, faisant de la Chine la seule grande économie au monde à connaître une croissance positive durant cette année trouble. Les importations et exportations totales de biens de la Chine ont ainsi augmenté de 1,9% en glissement annuel, et l’utilisation réelle de capitaux étrangers a enregistré une nette augmentation de 6,2%. Ces performances ont joué un rôle important dans la stabilisation de l’approvisionnement de la chaîne industrielle mondiale. Selon Bloomberg, la croissance de la Chine est en train de redresser l’économie mondiale.

Une croissance  supérieur aux prévisions
Dans son «Rapport sur les perspectives de l’économie mondiale», le Fonds monétaire international a tablé sur une augmentation de 6% pour l’économie mondiale. Mais pour la Chine, le FMI projette un taux de croissance de 8,4%, supérieur à la prévision précédente, ce qui explique la confiance de la communauté internationale vis-à-vis des politiques récemment mises en vigueur en Chine. Cette confiance, elle aussi manifeste pour les perspectives de développement de la Chine. En effet, une Chine qui accélère la construction d’un nouveau modèle de développement, est une Chine qui apportera plus d’opportunités gagnant-gagnant au monde.

Actuellement, des pays européens et américains ont connu un rebond de l’épidémie, à cause de nouveaux variants de la COVID-19. A cela s’ajoute les difficultés rencontrées dans le processus de vaccination. Des circonstances pas bonnes qui leur poussent à de nouvelles mesures de confinement.

Face à tous ces pesanteurs, il s’avère important de mettre de côté des considérations politiques et de faire appel à l’esprit scientifique, pour lutter ensemble contre cette épidémie, devenue une urgence mondiale.

On se rappelle que les mesures de confinement prises à Wuhan, début de 2020, avaient suscité un grand tollé chez certains responsables politiques occidentaux, au point d’accuser la Chine de violer les droits de l’homme. Comme si cela ne suffisait, les mêmes responsables politiques continuent de politiser les questions relatives à la traçabilité du virus ou du vaccin.

Force est de constater que des mesures arrêtées à Wuhan et des efforts inlassables déployés par la Chine en matière de lutte contre l’épidémie, ont fini par lui donner raison. Ainsi, le monde est intimement convaincu. Leurs stratégies étant déjà connues, des politiciens occidentaux, qui avaient l’habitude de recourir à l’achat de conscience, pour dénigrer la Chine, n’y parviendront plus. Quant à la Chine, elle cherchera à l’avenir, à mieux contribuer à la lutte mondiale contre l’épidémie et à la reprise de l’économie mondial

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email