-- -- -- / -- -- --
Monde Asie

Washington réduit ses effectifs militaires en Irak et en Afghanistan

Washington réduit ses effectifs militaires en Irak et en Afghanistan

Le chef du Pentagone Christopher Miller a annoncé vendredi que les effectifs militaires des Etats-Unis se montaient désormais à 2.500 en Afghanistan ainsi qu’en Irak, conformément au vœu du président sortant Donald Trump de mettre fin aux “guerres sans fin”.

“Aujourd’hui, les effectifs militaires américains en Afghanistan s’élèvent à 2.500 soldats”, a indiqué dans un communiqué M. Miller, qui assume l’intérim à la tête du Pentagone jusqu’à la prise de fonctions du prochain président américain Joe Biden mercredi.

“Ordonné par le président Trump, ce retrait que j’ai annoncé le 17 novembre abaisse les effectifs militaires américains dans le pays au plus bas depuis 2001”, a ajouté M. Miller, nommé à ce poste début novembre, après le limogeage de son prédécesseur Mark Esper, lequel rechignait à accélérer ce retrait.

“Aujourd’hui, les Etats-Unis sont plus près que jamais de mettre un terme à près de 20 ans de guerre”, a affirmé le ministre de la Défense par intérim, alors que l’Afghanistan est en proie à une recrudescence des violences, en dépit des pourparlers de paix entre les talibans et le gouvernement en cours depuis septembre à Doha.

En Irak, le niveau du déploiement militaire américain a lui aussi été réduit à 2.500 hommes, une réduction qui “reflète la hausse des capacités de l’armée irakienne”, a ajouté M. Miller.

Cette réduction “ne signifie pas un changement dans la politique des Etats-Unis”, a-t-il souligné.

“Les Etats-Unis et les forces de la coalition restent en Irak pour assurer une défaite durable” du groupe Etat islamique (EI).

“Nous continuerons à avoir une base de contreterrorisme en Irak pour soutenir les forces de nos partenaires avec des capacités aériennes et du renseignement”, a-t-il conclu.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email