-- -- -- / -- -- --
Monde

Washington promet à Ankara de ne plus armer les Kurdes

Washington promet à Ankara de ne plus armer les Kurdes

Donald Trump a promis à Recep Tayyip Erdogan de ne plus fournir d’armes aux Kurdes syriens et a évoqué la possibilité d’en vendre à la Turquie.

Et ce au lendemain d’une déclaration faite par le présidant syrien laissant entendre qu’il n’est pas exclu qu’il entre en contact avec le président syrien sur la question kurde, rapporte l’agence russe Sputnik.

Le Président américain a informé son homologue turc du prochain changement de politique en matière de soutien militaire des partenaires des États-Unis en Syrie, a annoncé la Maison-Blanche à l’issue d’un entretien téléphonique entre les deux hommes.

L’information a été rapportée par Ankara, par la voix de son chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, selon laquelle M. Trump avait ordonné de cesser les livraisons d’armes américaines aux milices kurdes en Syrie. Recep Tayyip Erdogan avait auparavant accusé Washington d’avoir aidé les Unités de protection du peuple kurdes (YPG) « non seulement avec des armes mais aussi avec du personnel ».

La révision de la politique américaine concernant l’assistance aux alliés des États-Unis en Syrie est liée à la fin de la lutte pour Raqqa et à des progrès dans la stabilisation de la situation, de façon à assurer l’impossibilité pour les terroristes de Daech de reconquérir les positions perdues, a-t-on expliqué à Washington, toujours selon Ankara.

Mais des observateurs estiment qu’elle est plutôt due au rapprochement opérée par la Turquie avec l’axe Russie-Iran dans la région. Le chef de l’Etat turc avait même laissé entendre vendredi qu’il n’est pas exclu qu’il entre en contact avec le président syrien Bachar al-Assad sur la question kurde. 

« Quoiqu’il se passe demain, tout dépend des circonstances. Il n’est pas convenable de dire jamais. Les portes de la politique restent ouvertes jusqu’à la dernière minute », a-t-il fit lors d’un point de presse à Sotchi, en marge de la rencontre tripartite qu’il a eu lieu avec les deux présidents russe et iranien.

Lors de l’entretien, MM. Trump et Erdogan auraient aussi évoqué l’importance de mettre en œuvre la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l’Onu et de soutenir le processus de Genève visant à régler la guerre civile en Syrie par la voie pacifique.

Il y est question aussi que Donald Trump a en outre confirmé son attachement au partenariat stratégique avec la Turquie, en premier lieu « cela concerne le terrorisme dans toutes ses manifestations et le renforcement de la stabilité régionale ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email