-- -- -- / -- -- --
Monde

Washington préoccupé par la levée de l’embargo russe

Washington préoccupé par la levée de l’embargo russe

Lundi, le Kremlin a annoncé la levée de l’interdiction de livrer des systèmes de missiles S-300 à la République islamique alors que les Etats-Unis se disent « préoccupés par la décision de Moscou » de fournir des systèmes antiaériens S-300 à l’Iran, selon la porte-parole du département d’Etat US Marie Harf.

« Nous exprimons nos préoccupations à ce sujet depuis déjà longtemps », a indiqué Mme Harf lors d’une conférence de presse. Selon la porte-parole, le secrétaire d’Etat américain John Kerry a abordé cette question lundi au cours d’un entretien avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Mme Harf a pour sa part évoqué les « agissements déstabilisateurs de l’Iran dans la région, notamment au Yémen », un pays souverain agressé des « frères » arabes sous la houlette de l’Arabie Saoudite. Cette guerre déclenchée il y a plus de trois semaines a fait presque 2000 morts dont des femmes et des enfants.

Les pays d’agression contre le Yémen, menée parAl Saoud, ainsi que les Etats-Unis, prétendent que cette « opération militaire » est venue contrer l’ingérence de l’Iran dans cette région. Téhéran dément toute ingérence dans le conflit yéménite. En 2007, Moscou et Téhéran ont conclu un contrat engageant la Russie à fournir cinq batteries de missiles antiaériens S-300 pour un montant d’environ 800 millions de dollars.

Cependant, l’exécution du contrat a été suspendue en septembre 2010 par le président russe de l’époque Dmitri Medvedev en application de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l’Onu, qui interdisait de fournir des armements offensifs à Téhéran en raison de son programme nucléaire. Convaincue de la validité du contrat, la partie iranienne a fait appel à l’arbitrage international, réclamant quatre milliards de dollars d’indemnités.

Lundi 13 avril, le service de presse du Kremlin a annoncé que le président Vladimir Poutine avait signé un décret levant l’interdiction de livrer des missiles S-300 à l’Iran. L’Iran fabrique aujourd’huil’essentiel de son armement militaire. Des avions de combats, des drones,des navires de guerre ainsi que des sou-marins sortent des usines iraniennes avec 100% d’intégration nationale. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email