-- -- -- / -- -- --
Nationale

Washington met en garde : Ansar Alsharia, une menace pour l’Algérie

Washington met en garde : Ansar Alsharia, une menace pour l’Algérie

Le groupe terroriste Ansar Alsharia qui sévit en Libye serait une menace pour l’Algérie à en croire Gerald Feierstein le sous-secrétaire d’Etat américain chargé des affaires du Proche-Orient.

« La situation en Libye prête à inquiétude en raison de la prolifération grandissante des armes qui passent sous contrôle des groupes terroristes qui menacent la stabilité de la région « , a affirmé lundi soir Gerald Feierstein lors d’une audience devant le Congress américain consacrée à la situation en Libye.

« Nous sommes inquiets par les moyens militaires entre les mains de la milice Ansar Alshariah et d’autre groupes armés et nous craignons que le chaos en Libye passe à une phase métastasique qui toucherait l’Algérie et l’Egypte », a souligné devant la chambre des représentants du Congress l’ancien ambassadeur des Etats-Unis au Yémen. Selon lui, la contagion pourrait également toucher la Syrie, la Libye et l’Irak ainsi que d’autres nations et deviendra par la suite un véritable souci sécuritaire pour la communauté internationale.

Pour Feierstein, il est primordial de contenir ces groupes en Libye et les empêcher de se répandre dans les pays voisins, évoquant les liens étroits entre ces milices et l’organisation AlQaida et éventuellement l’EIIL (Daesh). « Plus ces groupes contrôlent le pays et ses ressources, plus ils se renforcent et deviennent difficile à combattre », a-t-il mis en garde.

Depuis l’attaque qui a visé leur ambassade à Benghazi, en 2012, au cours de laquelle l’ambassadeur Christopher Stevens a été tué par Ansar Alsharia, les Etats-Unis ont apporté leur assistance au gouvernement libyen. Quelque 5 000 gardes-frontières sont formés par l’armée américaine qui compte élargir ses actions dans ce pays avec l’appui de l’Algérie. Lors de sa récente visite en Algérie, le général David Rodriguez, commandant de l’AFRICOM, la force américaine d’intervention en Afrique a évoqué la situation chaotique en Libye qui devient de plus en plus inquiétante en raison de la propagation des groupes armés incontrôlables.

Le général Riodriguez avait estimé que l’aide au gouvernement libyen doit passer par un « immense effort militaire international » qui tient compte également de l’effort diplomatique. L’Algérie justement veut concentrer tous ses efforts sur le volet diplomatique sans la moindre intervention étrangère et refuse de s’associer avec les Etats-Unis dans la moindre action militaire dans le sol libyen.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email