-- -- -- / -- -- --
Monde

Washington envisage de livrer des hélicoptères MI-17 russes à l’Ukraine, Moscou menace

Washington envisage de livrer des hélicoptères MI-17 russes à l’Ukraine, Moscou menace
Les appareils destinés à l'Afghanistan

Les Etats-Unis envisagent de livrer des hélicoptères de combat russes à l’Ukraine ce qui a suscité une sévère mise en garde de Moscou à l’égard de Washington , décidée à l’évidence,  de prolonger la guerre  et exacerber la tension tout en faisant barrage à toute solution politique, deux mois après le début du conflit.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 28 avril, le service fédéral de la coopération technique et militaire de la fédération de Russie a révélé que le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a annoncé que les Etats-Unis projettent de livrer à l’Ukraine de nouvelle aides militaires dont onze hélicoptères de combats russes de type MI-17.

Suite à cette annonce par le Pentagone, la Russie à fait part de son rejet de ce transfert illégal de l’armement russe à l’Ukraine.

“Le service fédéral pour la coopération militaire et technique de la Fédération de Russie met une protestation contre toute livraison illicite de l’armement et du matériel militaire de fabrication russe à l’Ukraine ou à n’importe quel autre pays y compris des hélicoptères livrés par la société +rosoboronexport+ au titre d’un gros contrat avec le Pentagone signé en 2011”, souligne le document auquel sont joints des copies du contrats signés obtenus par le Jeune Indépendant.

Le service fédéral précise que “ces 11 hélicoptères ont été vendus aux Etats-Unis pour qu’ils soient livrés aux forces armées de l’Afghanistan tel que stipulé dans le contrat et les certificats d’utilisation finaux appropriés”.

Le contrat “prévoyait qu’en aucun cas ces hélicoptères puissent être livrés à un pays tiers pays à l’exception de la République islamique d’Afghanistan sans un consentement préalable de la Fédération de Russie”, ajoute le service fédéral.

“La décision volontariste des États-Unis de livrer des hélicoptères +afghans+ à l’Ukraine violent grossièrement les fondements du droit International et les clauses contractuels russo-américains” fait observer le texte.

Pour la Russie, cette transaction illégale ainsi que les livraisons d’armes effectués jusqu’à l’heure, confirment que les responsables du Pentagone ne seront pas en mesure à l’avenir “d’exercer un contrôle sur la circulation ultérieur de l’armement livré à l’Ukraine”, soulignant que cette situation ne fera qu’exacerber la menace terroriste et mettre en péril la sécurité dans le monde.

La semaine dernière, la Russie avait adressé aux États-Unis une plainte formelle avertissant le gouvernement américain de «conséquences imprévisibles» suite à son aide militaire en forte hausse à l’Ukraine.

Selon une note diplomatique, Moscou avertit les États-Unis et l’OTAN contre l’envoi d’armes «plus sensibles» à l’Ukraine, jugeant que de tels équipements militaires mettaient de l’«huile sur le feu» et pourraient provoquer des «conséquences imprévisibles».

Cet avertissement a été fait alors que le président américain Joe Biden a promis une nouvelle aide militaire d’une valeur de 800 millions de dollars à l’Ukraine, dont des hélicoptères et des véhicules blindés de transport de troupes.

Le Mi-17 est un appareil de transport que Washington utilisait pour le transport de fret et de troupes ainsi que pour l’évacuation sanitaire et l’appui au sol.

Les clauses du contrat

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email