-- -- -- / -- -- --
Nationale

Wali d’Annaba : Des logements avant les élections législatives

Wali d’Annaba : Des logements avant les élections législatives

L‘attribution de 500 logements sociaux locatifs, il y a près d’un mois, dans les localités de Sidi Salem et Bidari (daïra d’El Bouni) a été pour les bénéficiaires une sorte de résurrection qui leur permettra de mieux vivre et de laisser loin derrière les misères vécues aussi bien en hiver qu’en été.

Ces gens vivaient dans des baraques et de vieilles bâtisses qui menaçaient ruine et ont tenu, pendant des décennies pour certains avant de pouvoir enfin profiter d’un logement décent doté de toutes les commodités modernes.

La joie était au rendez-vous le jour de la remise des clés, les youyous fusaient de toutes parts et l’on aurait dit que tout était en fête. Cependant, il reste des centaines de familles qui vivent encore dans des conditions précaires en plein centre-ville, à El M’Haffer, la Cité Auzas, Djabanet Lihoud ou dans la vieille ville du côté de la Place d’Armes. 

Ainsi, le service logements de la daïra d’Annaba croule sous le nombre de dossiers déposés par les milliers de demandeurs qui attendent, pour certains, depuis plus d’une quinzaine d’années un logement décent.

Les jours de réception voit une véritable invasion des locaux de cette institution et l’on assiste parfois à des scènes de colère ou à des altercations qui finissent souvent par des excuses, la situation étant très vite maîtrisée par les agents de sécurité.

Il faut dire que des rumeurs faisant état de l’attribution imminente d’un important quota de logements sociaux ont fait le tour de la ville et les demandeurs voulant s’informer de leurs dossiers ont pris d’assaut les bureaux du service concerné.

Selon nos informations, la commission chargée de l’étude des dossiers fait son travail normalement en procédant à des enquêtes sur le terrain pour s’assurer de l’authenticité des documents présentés et vérifier si le demandeur remplit bien les conditions prévues par la loi pour pouvoir bénéficier de ce type de logement, réservé normalement aux classes démunies.

« Nous savons que certains, qui ont bénéficié d’un logement lors des dernières attributions les sous-louent et continuent à vivre dans des taudis ; d’autres ont pu avoir des logements avec de faux documents présentés dans leurs dossiers et bien d’autres anomalies, nous confie un agent de la daïra, qui ajoute : « il n’est pas question aujourd’hui que des choses pareilles arrivent, nous épluchons tous les dossiers pièce par pièce et nous allons répondre au cas par cas pour signifier une fin de non-recevoir à tous ceux qui n’auront pas satisfait aux conditions édictées. »

Près de 70 000 demandes de logement sont enregistrées à Annaba et il s’agit de passer au peigne fin des centaines de milliers de pièces justificatives, classer ces dossiers par année et par numéro, faire le comptage des points et ensuite reclasser par ordre de mérite, un travail fastidieux qui demande beaucoup de patience et de concentration de façon à ne rien laisser passer.

De l’autre côté, l’offre ne répond pas tout à fait aux besoins exprimés malgré les centaines de chantiers lancés à travers toutes les communes d’Annaba pour la réalisation de logements.

Le nombre de logements réalisés à ce jour atteint 29 836 tous programmes confondus, y compris celui dit complémentaire et ce, malgré les difficultés rencontrées par les entreprises de réalisation confrontées aux pénuries cycliques des matériaux de construction, qui n’apparaissent en général que de mai à septembre, c’est-à-dire au moment où l’on atteint la vitesse de croisière sur les chantiers.

La hausse des prix, conjuguée à l’indisponibilité du ciment ont causé beaucoup de mal ces dernières années, menaçant tout le programme.

Selon des sources sûres, près de 6 000 logements toutes formules confondues seront distribués avant les élections législatives, ce qui sera une véritable bouffée d’oxygène pour la ville d’Annaba qui a de tout temps souffert des bidonvilles qui la ceinturent et qui renvoient une image qui n’est pas digne d’une cité qui tient à conserver son titre de Coquette. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email