-- -- -- / -- -- --
Nationale

Vols reportés: Air Algérie s’explique enfin !

Vols reportés: Air Algérie s’explique enfin !

Après les dernières annulations de vols, avec les préjudices financiers et psychologiques subis par les voyageurs, Air Algérie a, enfin, daigné communiquer après un long silence. Dans un communiqué rendu public hier, elle a annoncé l’annulation des frais supplémentaires en cas de changement de date de réservation dans la limite des places disponibles, et pour des voyages durant la période du 15 août au 15 septembre 2014.

S’agissant des annulations des vols et des retards récurrents, ils seraient la conséquence du crash de l’avion de la Swiftair explique la compagnie. « Air Algérie informe sa clientèle qu’en raison de l’indisponibilité de deux avions prévus dans son programme d’exploitation, suite à l’accident survenu au Mali le 24 juillet dernier, et dans l’attente de l’approbation des autorités compétentes pour un autre avion, le nombre important de dessertes durant cette saison estivale et de vols engagés pour la clôture de la campagne Omra ont causé d’importantes perturbations dans le programme initial durant cette période », affirme la compagnie qui souligne qu’elle « s’efforce de stabiliser progressivement son programme par l’apport de capacités supplémentaires. La compagnie aérienne Air Algérie ne sait plus comment faire face aux problèmes récurrents qui surviennent à chaque période estivale où la demande est beaucoup plus importante. Elle multiplie les retards et même les reports de vols internationaux.

Dimanche dernier, le vol qui devait assurer la liaison entre Paris et Sétif a été reporté au lundi 11 août. L’avion d’Air Algérie devait décoller de l’aéroport d’Orly à 12h20 en direction de Sétif. Les 200 passagers qui devaient prendre le vol ont été dirigés vers un hôtel après 7 heures d’attente dans la zone d’embarquement. Ensuite, ils ont été rappelés pour leur embarquement sur un vol programmé à 21h40. À 23 h, ils ont été embarqués sans contrôler leur passeport, avant de les débarquer de nouveau à 1 h du matin pour rejoindre un hôtel. Avec une présence sécuritaire renforcée pour les faire descendre de l’appareil ! En plus, deux dépouilles et leurs familles étaient dans l’avion. Samedi dernier, 130 passagers qui devaient prendre le vol Lyon-Tlemcen ont vu leur voyage décalé de plus de 12 heures, rapporte le site d’informations lyonnais, Lyonmag.com. « Samedi, ce sont 130 passagers qui devaient se rendre à Tlemcen, dans le nord-ouest de l’Algérie, qui ont vu leur avion prendre du retard. Ils devaient décoller de Lyon Saint-Exupéry à 13h30, mais ils n’avaient toujours pas décollé à 0h45 », lit-on sur le site. Les passagers ont été par la suite accueillis dans un restaurant et un hôtel à proximité de l’aéroport Saint-Exupéry, précise-t-on dans la même source. La compagnie aérienne a justifié ce retard par un manque de personnel dû à une réorganisation depuis le crash de l’avion affrété par Air Algérie au nord du Mali causant la mort de 116 passagers. A la suite de ce crash, Air Algérie a retiré de sa flotte les trois avions restants affrétés auprès de la compagnie charter Swiftair, qui devaient assurer des dessertes entre Paris et d’autres villes françaises et les grandes villes algériennes. Ce retrait suscite beaucoup de craintes des clients d’Air Algérie qui redoutent d’importants retards ou carrément des annulations de vols.

Car avec trois avions en moins, la tension serait insupportable en cette période des vacances, qui enregistre un mouvement de la population important entre l’Algérie et la France. Ce retrait a eu pour effet un chamboulement complet du programme des dessertes tant au niveau national qu’international. Les conséquences se sont vite fait sentir par des retards de deux à huit heures en moyenne ainsi que par des annulations pures et simples sans le moindre avertissement. La flotte d’Air Algérie est donc depuis l’accident du MD 83 soumise à une exploitation intensive.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email