-- -- -- / -- -- --
Sports

Volley ball : 130 entraîneurs présents au séminaire international d’Alger

Volley ball : 130 entraîneurs présents au séminaire international d’Alger

Près de 130 entraîneurs algériens (messieurs / dames) de volley-ball assistent au séminaire international entamé lundi à l’Ecole supérieure des sciences et de la technologie du sport à Dély-Ibrahim (Alger) avec pour but le développement de la discipline en Algérie dans tous ses aspects.

Ce séminaire international, qui se poursuivra mardi, est la première activité officielle dans le cadre de la convention de partenariat, signée le 20 novembre dernier entre la Fédération algérienne de volley-ball (FAVB) et son homologue française (FFVB), portant sur quatre ans et qui fait suite à un protocole d’accord, signé une année auparavant entre l’Etat algérien et son homologue français.

Engagé sous le thème : « Formation, développement, jeunes talents et performance », le séminaire est marqué par la présence de plusieurs techniciens étrangers, venus faire part de leur expérience.

Parmi ces experts Rekaya Kamel, le Directeur technique national de la Fédération tunisienne de volley-ball, son homologue marocain Ahcouche Mostafa, et les Français Pascale Bonhomme, Cédric Enars et Luc Marquet, qui interviendront au cours de ce séminaire international sur la détection du jeune talent sportif, la formation et la préparation des équipes de haut niveau.

La convention de partenariat entre la FAVB et la FFVB porte également sur la formation de cadres et de techniciens algériens, ainsi que des stages de préparation en France, au profit des différentes sélections nationales (messieurs/dames).

En échange, des athlètes français, particulièrement en beach-volley, pourront venir se préparer au complexe sportif de Fouka (40 km à l’ouest d’Alger) où ils bénéficieront de conditions de travail optimales, particulièrement en hiver. »

En été, il fait beau dans pratiquement toute l’Europe. Mais en hiver, c’est une autre histoire. Ce qui oblige nos athlètes, particulièrement en beach-volley de se rendre dans des pays lointains, comme le Brésil, pour trouver le soleil.

Mais grâce à ce nouveau partenariat avec l’Algérie, le beau temps, nous viendrons désormais le trouver à seulement une heure d’avion », avait expliqué le président de la FFVB, Eric Tanguy le 20 novembre dernier à Alger.

La nouveauté, c’est que les athlètes français ne viendront pas seuls au complexe sportif de Fouka, mais feront venir d’autres volleyeurs européens, notamment de Pologne et d’Espagne, pour « enrichir un peu plus » leurs stages.

Un melting-pot qui sera bénéfique même pour les athlètes algériens, car ce contact direct avec des athlètes de différentes nationalités européennes devrait contribuer à parfaire leur préparation. »Pour former un athlète de haut niveau, il faut savoir se montrer patient, car cela nécessite environ 10.000 heures d’entraînement, étalées sur dix ans », selon le président de la FFVB.

Le séminaire international en cours à l’ex-INFS/STS de Dély-Ibrahim a enregistré la présence d’Abdelmadjid Djebbab, représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) et d’Abdelhafid Izem, représentant du Comité olympique et sportif algérien (COA).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email