-- -- -- / -- -- --
Nationale

Vol à la cour d’Alger : 10 ans de prison pour le principal inculpé

Vol à la cour d’Alger : 10 ans de prison pour le principal inculpé

Le siège de la cour d’Alger, sis à la rue Fernane Hanafi au Hamma-El Annasser- a fait l’objet dans la nuit de jeudi à vendredi du 29 au 30 mars 2013, d’un vol par effraction dans l’enceinte des bureaux situés au rez-de-chaussée et au premier et deuxième étage.

Le vol a été découvert vers 6 heures du matin par le gardien dépendant de la Direction générale des pénitenciers et par les quatre policiers de l’une des unités républicaines, qui assuraient la permanence au niveau de cette institution. Aussitôt alertés, les services de sécurité et à leur tête l’adjoint du chef de la sûreté d’Alger, le chef de la sûreté de daïra d’Hussein-Dey et le premier responsable de la police judiciaire de la capitale, se sont immédiatement rendus sur les lieux.

Quelques minutes plus tard, le premier responsable du parquet général de la cour d’Alger, M. Zeghmati Belkacem, arrive sur les lieux ; il est ensuite rejoint par son adjoint Abdelkader Mihoubi et le président de la cour d’Alger alors Brahimi Slimane. Sans plus tarder, le procureur général ordonne aux différents services de la police judiciaire et scientifique d’entamer les procédures de l’enquête préliminaire.

Il a ensuite demandé au gardien et aux policiers en faction à la cour d’Alger durant l’incident de le rejoindre afin de les entendre sur les faits. Le procureur général a, par la suite, demandé aux enquêteurs de la police scientifique de prélever les indices et empreintes pouvant aider l’enquête judiciaire.

Ces derniers ont conclu que le vol a été commis par effraction et que le ou les auteurs ont forcé les serrures des portes. Les investigateurs ont, par ailleurs, déterminé que le ou les malfaiteurs ont tout fait pour ne laisser aucune preuve derrière eux, le procureur général Belkacem Zeghmati a ensuite procédé à l’audition des employés et fonctionnaires de la cour d’Alger exerçant au rez-de-chaussée et aux deux premiers étages. Quelques jours plus tard, les mis en cause ont été arrêtés par les éléments de la police judiciaire de la sûreté de daïra d’Hussein Dey, répondant aux initiales de B.Y, B.A et K.L.

Lors de son passage à la barre, le principal inculpé B.Yacine qui a écopé de dix ans de prison ferme assortis d’un million de dinars, a reconnu s’être introduit au siège de la cour et avoir passé plus de 6 heures tout en précisant qu’il ignorait qu’il était à l’enceinte d’une juridiction. Il a par ailleurs nié avoir détourné des dossiers judiciaires appartenant à des justiciables.

Son complice B.Abdelmajid qui a été condamné à dix huit mois de prison ferme a nié l’intention de voler des dossiers judiciaires. Il convient de signaler que le troisième inculpé K.Lyes a été purement et simplement acquitté pour manque de preuves légales et matérielles le culpabilisant.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email