-- -- -- / -- -- --
Energies

Visite de Draghi en Algérie : Hausse des exportations en gaz vers l’Italie

Visite de Draghi en Algérie :  Hausse des exportations en gaz vers l’Italie

L’Algérie et l’Italie ont signé ce lundi des contrats pour l’augmentation des approvisionnements en gaz pour l’Italie, ainsi qu’un protocole d’entente dans le domaine énergétique.

C’est ce qu’a indiqué ce lundi le Président du Conseil des ministres italien, M. Mario Draghi, qui a effectué une visite officielle en Algérie, entrant dans le cadre du renforcement des relations de coopération entre les deux pays.

Reçu par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le président du Conseil des ministres italien a annoncé la signature d’un protocole d’entente dans le domaine énergétique entre l’Algérie et son pays, en plus d’un contrat visant l’augmentation des exportations algériennes en gaz vers l’Italie entre le géant public des hydrocarbures Sonatrach et la société italienne ENI. 

Draghi, qui s’est entretenu avec le président de la République au palais d’El Mouradia, était accompagné d’une forte délégation, dont le ministre des Affaires étrangères,  Luigi Di Maio,  le PDG de la compagnie ENI,  Claudio Descalzi, et le ministre de la Transition énergétique, Roberto Cingolani, ainsi que des hommes d’affaires.

L’objet de cette visite était dominé par l’actualité énergétique, notamment l’augmentation des approvisionnements en gaz délivré en Italie. Rome ambitionne de rentabiliser au maximum la capacité du gazoduc Transmed, espérant devenir d’ici l’an prochain un hub gazier qui desservira toute l’Europe, grâce à d’autres achats et acquisitions de pays producteurs de gaz comme l’Azerbaidjan.

Outre l’augmentation d’approvisionnement en gaz à court et à moyen terme, l’accord concerne également des co-investissements dans des projets d’énergie renouvelable. D’autres dossiers étaient également au menu des entretiens entre Tebboune et Draghi, comme l’investissement et la coopération dans le secteur de la PME.

Draghi a annoncé notamment qu’il serait heureux de rencontrer le président Tebboune lors de sa visite d’Etat en Italie prévue fin mai prochain, ainsi que la tenue d’un sommet intergouvernemental en automne.

Il faut savoir que l’Algérie est le deuxième fournisseur de gaz de l’Italie. Le gazoduc Transmed achemine du gaz algérien vers les côtes italiennes depuis 1983. Il a une capacité quotidienne de plus de 110 millions de mètres cubes mais transporte actuellement moins de 60 millions de mètres cubes. Rome a déclaré qu’elle cherchait à obtenir 9 milliards de mètres cubes supplémentaires de l’Algérie.

Pour rappel, le PDG du géant italien des hydrocarbures Eni, s’est réuni avec le patron de Sonatrach pour voir comment mettre en œuvre immédiatement cette augmentation de la quantité de gaz destine à l’Italie, mais également, comment augmenter ce quota dans les mois à venir.

Sonatrach cherche des financements pour booster l’exploration et l’extraction, grâce aux facilitations offertes par la nouvelle loi sur les hydrocarbures. Le patron italien a été reçu également le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane.

Un communiqué du Premier ministère a déclaré que les pourparlers entre les deux parties « ont évoqué l’état et les perspectives des relations de coopération entre les deux pays dans les domaines de l’énergie, tout en exprimant leur détermination à les renforcer et à les diversifier ».

L’Algérie, l’un des principaux partenaires commerciaux de l’Italie, est son deuxième fournisseur en gaz, derrière la Russie dont proviennent 45% des importations gazières de la péninsule. 

Cette visite « vient consolider une coopération historique, de plus en plus étroite dans tous les domaines mais surtout dans le gaz », a affirmé le chef du gouvernement italien.

L’Italie est le premier client du gaz de l’Algérie d’où elle assure le tiers de ses approvisionnements. Elle en avait importé durant le premier trimestre 2021 un total de 6,4 milliards de mètres cubes, soit une progression de 109% par rapport à 2020.

 Le contrat de vente de gaz entre les deux pays a été renouvelé en mai 2019 pour une durée de huit ans jusqu’en 2027, en plus de deux années optionnelles supplémentaires. 

La visite de M. Draghi a été précédée le 28 février par celle de son ministre des Affaires étrangères Luigi Di Maio qui avait discuté avec le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, d’une augmentation des fournitures de gaz pour compenser une éventuelle baisse générée par le conflit en Ukraine.

Rappelant que Sonatrach « dispose d’une capacité non utilisée sur le gazoduc Transmed », qui pourrait servir à augmenter les approvisionnements du marché italien.  Sonatrach et le groupe énergétique italien ENI gèrent ensemble le Gazoduc Transmed dont la capacité est de 32 milliards mètres cubes. 

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email