Visite de Sanchez au Maroc : Le Front Polisario réagit – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


MENASahel

Visite de Sanchez au Maroc : Le Front Polisario réagit

Visite de Sanchez au Maroc : Le Front Polisario réagit

Le représentant du Front Polisario en Espagne, Abdullah Arabi a affirmé que la stabilité et la sécurité en Afrique du Nord étaient tributaires d’une solution définitive qui doit être trouvée au conflit au Sahara occidental, mettant en garde contre le fait de laisser perdurer le conflit, d’autant que l’Espagne se soustrait à ses responsabilités juridiques vis-à-vis de la cause sahraouie.

L’Agence de presse sahraouie (SPS) a rapporté que Abdullah Arabi a rendu public un communiqué de presse suite à une « réunion de haut niveau ayant regroupé l’Espagne et le Maroc », dans lequel le responsable sahraoui a rappelé que le Front Polisario a réaffirmé à maintes reprises que « la stabilité et la sécurité dans la région d’Afrique du Nord, sont tributaires d’une solution définitive qui doit être trouvée au conflit, à travers laquelle, le peuple sahraoui pourra établir son Etat indépendant qui constitue un facteur d’équilibre et de stabilité dans la région ».

Le Front Polisario « affirme de nouveau que faire perdurer le conflit, alors que l’Espagne se soustrait à ses responsabilités juridiques, ne fera qu’accentuer la tension et contribuera au non établissement de la paix et de la sécurité auxquels aspirent les peuples de la région », a-t-il ajouté.

Lors de « la réunion de haut niveau ayant regroupé l’Espagne et le Maroc », le chef du gouvernement espagnol avait fait « plus de concessions, notamment sur la question du Sahara occidental, d’autant plus qu’il a réitéré de nouveau la position de son gouvernement en soutien à l’occupation marocaine, ignorant totalement le statut juridique du territoire et la responsabilité historique et juridique de l’Etat espagnol, en tant que force administrante au Sahara occidental ».

Pour M. Arabi, l’attitude de la partie espagnole qui a ignoré, lors de la réunion, la situation inquiétante des droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara occidental et conclu plusieurs accords avec l’occupation marocaine, prouve que « le Parti socialiste (PSOE) au sein du gouvernement espagnol, aura ainsi préféré continuer de soumettre le droit international et le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, aux intérêts géostratégiques et économiques ».

Le diplomate sahraoui a appelé l’Espagne à la nécessité de respecter le droit international, à assumer ses responsabilités et à chercher ses intérêts, de manière à ne pas s’opposer au droit et à la légalité internationale, comme le reste des régimes dans l’actuel ordre mondial multilatéral.

Le Front Polisario a fait part de sa condamnation de cette position espagnole qui « impacte directement le statut juridique du territoire qui est inscrit au titre des résolutions des Nations unies pour les territoires non autonomes et soumis au processus de décolonisation.

Un statut réaffirmé par plusieurs arrêtés rendus par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE).

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email