Visite de Macron en Algérie: Le déplacement du Grand Rabin Haïm Korsia compromis – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Visite de Macron en Algérie: Le déplacement du Grand Rabin Haïm Korsia compromis

Visite de Macron en Algérie: Le déplacement du Grand Rabin Haïm Korsia compromis
Haïm Korsia

Haïm Korsia, le Grand rabbin de France, qui devrait accompagner le président français Emmanuel Macron durant sa visite de trois jours en Algérie à partir de ce jeudi 25 août pourrait ne pas faire le déplacement  avec la délégation  « pour des raisons de sécurité ». C’est ce qu’a appris le Jeune Indépendant de source au sein de la délégation française.

Le tollé suscité en Algérie et sur les réseaux sociaux  par l’annonce de sa présence au sein de la délégation devant accompagner M. Macron a poussé ses proches et des membres du rabbinat de Paris à lui déconseiller de faire le déplacement.

 » Sa présence pourrait être chahutée et susciterait des risques sur la sécurité de la délégation qui sera amenée à faire des déplacements dans deux grandes villes, Alger et Oran, et exposer sa sécurité notamment devant le grand public », a fait savoir la même source qui a précisé que « la présence d’un rabbin est à l’évidence mal perçue par les algériens notamment en raison d’un ressentiment contre Israël dû à la situation actuelle dans la bande de Ghaza ».

« Sa présence pourrait mettre les membres de la délégation mal à l’aise et causer un casse-tête sécuritaire aux protocoles des deux pays », a ajouté la même source qui a souligné que les réactions en Algérie sont de nature à renforcer la sécurité de la délégation, ce qui n’est pas prévu sur le plan protocolaire.

Le rabbin Korsia s’est illustré sur les plateaux des chaines de télévisions françaises par son soutien à Israël. Il a affirmé qu’Israël n’appliquait pas la politique d’Apartheid contre les palestiniens.

Cela d’autant que dans son entretien mercredi sur France 24 durant lequel il a émis le souhait que les autorités algériennes autorisent les juifs d’Algérie à retourner dans leur pays avait suscité des mécontentements car pour beaucoup les autorités algériennes n’ont jamais interdit aux juifs pieds noirs d’Algérie de revenir à l’exception de ceux qui ont commis des actes hostiles à la révolution.

« Les juifs pieds noirs visitent l’Algérie régulièrement, sans jamais avoir été inquiété », a lancé un internaute sur Facebook, rappelant le nombre de personnalités françaises de confession juive ayant visité l’Algérie, tels Roger Hanin, qui est enterré en Algérie, Giselle Halimi, Benjamin Stora ou Jean-Pierre El Kabbach.

Le leader du mouvement Hamas Abderrezak Mokri a dénoncé, mardi,  la venue de Korsia en Algérie estimant que sa visite constitue une tentative de mener l’Algérie vers la normalisation avec Israël.

De parents nés à Oran et Tlemcen, Korsia a été invité par Macron aux côtés de Ghaleb Bencheikh qui préside actuellement la Fondation pour l’islam de France et Jean-Paul Vesco, Archevêque d’Alger au titre de représentants des communautés religieuses.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email