-- -- -- / -- -- --
Monde

Violents combats entre l’armée et les milices à Benghazi

Violents combats entre l’armée et les milices à Benghazi

Chaos sans fin en Libye. De violents combats ont eu lieu lundi aux abords de la zone portuaire de Benghazi, quartier où l’armée libyenne, appuyée par les forces de l’ex-général Khalifa Haftar, est passée à l’attaque contre des insurgés islamistes qui s’y sont retranchés, ont rapporté des habitants.

Au moins 13 personnes ont été tuées lors de ces affrontements et le Croissant-Rouge a dû procéder à l’évacuation de 53 employés d’organisations humanitaires et de 14 blessés qui se trouvaient dans un hôpital proche du port.

Des affrontements ont aussi été signalés à Al-Lithi, un autre quartier du centre-ville connu pour être un fief des islamistes radicaux. Les forces pro-gouvernementales, appuyées par des civils armés, s’étaient emparées la semaine dernière de quartiers du sud et de l’est de Benghazi, reprenant notamment le contrôle de camps militaires tombés cet été aux mains de groupes islamistes.
Un navire de la marine libyenne a été touché lors de ces combats, qui ont engagé des avions et des chars de l’armée qui a dépêché sur place des renforts en blindés et en artillerie, ont dit des habitants.

Les forces spéciales de l’armée libyenne, appuyées par les hommes de Haftar, ont lancé voici deux semaines une offensive contre les islamistes présents dans Benghazi, dont ceux du groupe Ansar Charia, tenu responsable par Washington de l’attaque en 2012 contre le consulat des Etats-Unis à Benghazi, au cours de laquelle l’ambassadeur des Etats-Unis avait été tué.

Des dizaines d’habitants ont fui les lieux, à la suite de l’appel lancé par l’armée pour évacuer la zone portuaire où, selon des responsables militaires, les islamistes sont retranchés après plus de deux semaines d’affrontements.

L’ex-général Haftar, qui a juré de débarrasser la Libye des groupes islamistes, s’est allié avec les troupes fidèles aux élus du nouveau parlement et au gouvernement d’Abdallah al Theni. Au moins 243 personnes ont été tuées, dont 13 pour la seule journée de lundi, depuis le déclenchement de l’offensive contre les islamistes, disent des médecins. Huit d’entre elles ont péri au cours de la journée de lundi.

Depuis le renversement en 2011 du gouvernement légitime du colonel Mouammar Kadhafi après une agression atlantiste de huit mois, les autorités de transition ont échoué à former une armée régulière professionnelle et à asseoir leur autorité sur nombre de milices. Celles-ci ont pris le contrôle de la capitale, Tripoli, fin août, poussant les membres du gouvernement à la fuite.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email