Violences sur les enfants: Plus de 5 500 cas recensés en 2021 – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Violences sur les enfants: Plus de 5 500 cas recensés en 2021

Violences sur les enfants: Plus de 5 500 cas recensés en 2021

L’inspecteur régional de police de la région Centre, Rabah Mahmoud, a fait état de 5 639 cas d’enfants victimes de différentes formes de violence au cours des neuf premiers mois de 2021, notamment de violence corporelle, de maltraitance, de corrections corporelles sévères, de délits et d’homicide volontaire.

Les cas de maltraitance à l’égard des enfants ont connu une hausse inquiétante. Nombreux sont les enfants victimes de violences, qu’elles soient physiques, psychologiques ou sexuelles. Révélés à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant (20 novembre), les chiffres communiqués par les services de sécurité font froid dans le dos et montrent que ce phénomène ne cesse de rendre de l’ampleur, instaurant un climat d’inquiétude au sein des familles algériennes.

En effet, 5 639 enfants ont subi diverses formes de violence durant les neuf premiers mois de l’année, dont 1 009 enfants âgés entre 16 et 18 ans. Selon la nature de la violence, ces mêmes unités ont fait état de 2 513 enfants ayant subi des coups et blessures et 1 228 enfants ayant été victimes d’agressions sexuelles, dont 784 filles. Les services de la Sûreté nationale ont recensé, durant la même période, 2 220 enfants en situation de danger, dont 1 494 garçons. 1 950 enfants ont été remis à leurs familles respectives, 188 ont été placés en centre spécialisé et 82 ont été réintégrés.

Ces statistiques révélées par la sûreté régionale souligne un réel problème de violence croissante contre une catégorie si innocente de la société. Les mêmes statistiques révèlent que dans 29% de ces chiffres inquiétants, ce sont les parents qui violentent leurs enfants. 2 220 sont sujets à ce danger dont 188 ont été placés dans des centres. La situation de violation des droits de l’enfant a connu une détérioration alarmante. Les services de la Gendarmerie nationale ont enregistré, l’année dernière, 6 963 cas d’enfant violenté dont 4 395 filles.

Ces statistiques incluent 344 affaires d’injures et 45 affaires de «harga» avec des enfants.  Quant aux agressions sexuelles, 43 enfants on été victimes de ce type d’agression en 2020. Par ailleurs,  de plus en plus d’enfants se retrouvent partie prenante dans des crimes et des délits. 10 454 enfants ont été impliqués dans des affaires de crime, dont 10 216 garçons en 2020, avec une hausse de 27% par rapport à 2019.

 «Le code pénal et les lois relatives à la protection de la femme contre toute forme de violences garantissent sa protection au sein de la famille et à l’extérieur. 6 250 signalements ont été reçus via le numéro vert de la GN 10-55 et ont nécessité l’intervention des unités». Raison pour laquelle les services de la gendarmerie chargés des mineurs ont effectué 9 000 campagnes de sensibilisation l’année passée, toutes relatives à la protection de l’enfant de la violence et du danger, assurant la réinsertion de 488 enfants.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email