-- -- -- / -- -- --
Nationale

Violence dans les stades : Des heurts à Lakhdaria bouclent la boucle de l’année 2018

Violence dans les stades : Des heurts à Lakhdaria bouclent la boucle de l’année 2018

La fin de l’année 2018 sportive a été hélas entachée par de violents affrontements entre supporters au stade de Lakhdaria, à la fin de la rencontre ayant opposé le club local au CS Constantine, dans le cadre des seizièmes de finale de la coupe d’Algérie.

La rencontre entre le CSC, club de l’élite, et l’IB Lakhdaria, division nationale amateur (D3,) qui s’est pourtant déroulée dans des conditions de fair-play a connu une fin dramatique. Des dizaines de véhicules de supporters constantinois et ceux des forces de l’ordre ont été saccagés par des pseudo-supporters vêtus de maillots d’un club algérois, qui se sont spécialement déplacés de quartiers voisins rien que pour gâcher la fête.

La sûreté de Lakhdaria a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances réelles à l’origine de cette violence, qui a fait quelques victimes du côté des supporters constantinois. Les enquêteurs pourraient se servir de vidéos enregistrées par plusieurs personnes présentes et publiées sur les réseaux sociaux.

Près de 300 Sanafir, dont des ultras, ont fait le déplacement pour soutenir leur équipe lors de cette rencontre.

Les joueurs et le staff technique de la capitale de l’Est ont dû patienter près de trois heures avant de pouvoir quitter l’enceinte du stade de Lakhdaria sous haute surveillance, nous a précisé le manager du club Tarek Arma

Lors de cette rencontre, le CS Constantine a réussi difficilement à s’imposer par la plus petite des marges. Un but marqué à la 78e minute par Abid, devant une équipe coriace de Lakhdaria qui a joué sans complexe face au champion en titre de la Ligue 1.

Les joueurs de Lakhdaria, revigorés après leur victoire sur la Saoura, qualifiée aux côtés du club de la ville des Ponts à la phase des poules de la Ligue des Champions d’Afrique, avaient le vent en poupe et ont joué leur va-tout devant les Vert et Noir. La rencontre aurait pu connaître une autre issus si ce n’était la vigilance du gardien constantinois Rahmani, au top de sa forme.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email